Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Chimères : L’humain et le porc croisés dans un même embryon

Chimères : L’humain et le porc croisés dans un même embryon

Des chercheurs sont parvenus à créer une chimère en croisant des cellules souches humaines et porcines.

La découverte excite la communauté scientifique autant qu’elle l’inquiète. Pour la première fois dans l’histoire, des chercheurs sont parvenus à créer des embryons en croisant des cellules souches humaines et des cellules de porc.

Une découverte qui pourrait permettre la création d’organes humains qui pourraient ensuite être greffés à des malades.

Des « chimères » homme/porc

Les résultats de cette recherche dirigée par Juan Carlos Izpisua Belmonte, professeur à l’Institut Salk d’études biologiques à La Jolla en Californie, ont été publiés dans la revue scientifique Cell.

Les chercheurs sont parvenus à créer ce que l’on appelle une « chimère » en implantant des cellules souches humaines à l’intérieur d’embryons de porc. Des embryons qui ont ensuite été mis en gestation dans l’utérus de truies porteuses. Grâce à une manipulation génétique effectuée dès le début du développement de ces embryons, ces derniers n’ont pas été rejetés et leur développement a pu se faire.

Après 4 semaines de développement des tissus musculaires (notamment cardiaques) ont commencé à se former sur ces embryons. C’est à ce moment de l’étude que les chercheurs ont décidé de mettre fin au développement pour ne pas faire naître des porcelets avec des gènes humains, ce qui aurait pu poser de nombreuses questions éthiques.

Beaucoup de chemin à parcourir

Avant de penser à régler ces questions éthiques, il reste beaucoup de chemin à parcourir avant d’en arriver à la création de « banques d’organes » à partir de ces chimères. Pour le moment, la proportion de cellules souches humaines injectées reste extrêmement faible.

Quoi qu’il en soit, la recherche avance, car dans une précédente expérience, les chercheurs étaient parvenus à créer des chimères rats/souris en faisant se développer des organes de rats (notamment une vésicule biliaire) dans le corps de souris.

Source


Publicité
Publié le 28 janvier, 2017 dans Animaux, Génétique, Science, WTF.

Laissez un commentaire