Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

13 millions d’archives déclassifiées de la CIA sur les Ovnis: ce que le renseignement US a creusé sur les soucoupes volantes

13 millions d’archives déclassifiées de la CIA sur les Ovnis: ce que le renseignement US a creusé sur les soucoupes volantes

Les services secrets américains s’intéressent eux aussi aux phénomènes paranormaux. Désormais, quelque 13 millions de pages de documents déclassifiés, dont une partie porte sur les aliens et en présente d’ailleurs des photos, sont largement disponibles pour les curieux.

La CIA a publié une nouvelle partie de documents déclassifiés disponibles auparavant seulement depuis quatre terminaux informatiques dans les Archives nationales de l’État du Maryland. Alors que certains documents font la lumière sur l’activité de la CIA dans le contexte de la Guerre froide ou de la lutte antiterroriste, d’autres se tournent dans une toute autre direction et parlent des ovnis et des objets paranormaux.

« L’accès à la collection importante du point de vue historique n’est plus limité par la géographie », a déclaré dans un communiqué de presse le directeur du département de l’Information de la CIA, Joseph Lambert.

Selon la porte-parole de la CIA Heather Fritz Horniak, aucun de ces documents n’a été sélectionné exprès : « C’est l’histoire intégrale. Bonne et mauvaise. »

Les publications concernent la période s’étalant des 1940 aux années 1990.

En cela, les informations les plus attirantes et apparemment sensibles ont été « nettoyées » : aussitôt qu’on rencontre le témoignage d’un individu qui affirme avoir vu un ovni, on trouve les lignes les plus intéressantes sous une couche d’encre noire.

Les documents permettent néanmoins de se faire une idée du mode de travail de la CIA à l’époque : par exemple, leurs analystes ont examiné de près les informations parues dans les médias et même les journaux scientifiques soviétiques. Certains documents concernent un projet de contrôle mental du nom de Star Gate (nom de code d’une unité secrète de l’armée américaine censée analyser le potentiel des phénomènes physiques à des fins militaires et de renseignement). Pourtant, peu d’informations sensibles sont dévoilées dans les archives déclassifiées.

Ce qui bouge le plus les esprits, c’est le dossier alien. Or, dans la majorité des cas, les documents en l’espèce peuvent à peine être appelés secrets, comme par exemple une publication du Boston Herald ou une traduction d’un article paru dans un journal grec sur les soucoupes volantes détectées dans le ciel de l’Allemagne de l’Est.

En guise d’exemple, la presse russe a choisi un fragment des documents déclassifiés, datant du 1er août 1952 et signé par Edward Toss, du département des armements et de la technique du Bureau du renseignement scientifique.

INFORMEL. Assistant adjoint du chef du bureau du renseignement scientifique. Chef par intérim du département des armements et de la technique.

« Soucoupes volantes »

1. Suite à votre demande sur l’évaluation générale des « soucoupes volantes » et les informations en la matière, il convient de noter que :

a) Entre 1 000 et 2 000 données des informations reçues du centre du renseignement technique aérien (Air Technical Intelligence Center, ATIC), sont « vides ». Encore un grand pourcentage peut être expliqué par des vols de véhicules opérationnels américains (avions, sondes aériennes, etc.), alors que plusieurs autres cas représentent, incontestablement, des phénomènes naturels (météorites, nuages, phénomènes lumineux causés par l’inversion des températures ou par la réflexion, etc.).

b) Moins de 100 informations vraisemblables restent toujours « sans explication » pour le moment. Il n’y a pas d’indications de dimensions, de configurations, de caractéristiques, de paramètres ou d’emplacement. […]

2. Malgré les faits préliminaires susmentionnés et puisqu’une série d’informations reste « sans explication » (les aspects interplanétaires et les origines aliennes ne doivent pas être exclus), la prudence exige que le renseignement continue d’enquêter sur ces informations.

S’il s’agit de témoignages, ces histoires diffèrent peu de celles de témoins partout ailleurs. Or, à en juger par les données déclassifiées, la plupart des cas d’apparition de « soucoupes volantes » ont vraiment fait l’objet d’un examen approfondi.

Source: Sputnik News, le 19 janvier 2017


Publicité

Laissez un commentaire