Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Une historienne proche d’Alain Soral entartée en Tarn-et-Garonne

Une historienne proche d’Alain Soral entartée en Tarn-et-Garonne

Invitée par un curé à participer à une conférence dans la commune d’Espinas, l’essayiste Marion Sigaut, dont des ouvrages ont été publiés par la maison d’édition fondée par Alain Soral, a fait les frais d’une attaque à la mousse à raser.

L’essayiste Marion Sigaut a été accueillie rudement à Espinas (Tarn-et-Garonne), dans la soirée du 15 janvier, où elle se rendait à une conférence organisée par le curé de Saint-Antonin-Noble-Val. Une vingtaine de personnes l’ont en effet aspergée de mousse à raser, a rapporté La Dépêche. «On a découvert par hasard sur une affiche siglée d’un drapeau bleu-blanc-rouge et d’une fleur de lys, ce cycle de conférences organisé par le curé de Saint-Antonin-Noble-Val. Nous sommes juste des citoyens du secteur, inquiets de voir que le curé de la paroisse organise et cautionne des conférences avec une personne tenant des propos historiques nauséabonds», s’est justifié Quorentin, l’un des participants à cette opération.

Les activistes facétieux reprochent à Marion Sigaut sa proximité avec Alain Soral, l’historienne étant éditée par sa maison d’édition, Kontre Kulture. Ces affinités avaient également coûté à l’essayiste sa place au sein du parti Debout la République (désormais Debout La France), dont elle était membre jusqu’à ce que Nicolas Dupont-Aignan l’en exclue, en 2014.

Le maire d’Espinas, lui aussi, s’est indigné de la venue de la conférencière dans sa commune, rapportant à La Dépêche avoir fait en sorte qu’elle ne s’exprime pas dans une salle publique. «Le curé est passé par le garagiste pour me demander la salle. J’avais donné mon accord. Lorsque j’ai vu à quel mouvement appartient la conférencière, je lui ai dit que ce n’est pas possible», a fait savoir l’édile du sud-ouest, Daniel Durand, précisant que le prêtre avait finalement organisé le colloque dans l’église de Verfeil-sur-Seye.

D’après le site d’Alain Soral, «les gendarmes sécuriseraient l’événement».

Sources: La Dépêche & Russia Today


Publié le 17 janvier, 2017 dans France, Nazi & Néo-Nazi, Société & Culture.

Laissez un commentaire