Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Un crâne et un cerveau miniatures découverts dans l’ovaire d’une ado de 16 ans

Un crâne et un cerveau miniatures découverts dans l’ovaire d’une ado de 16 ans

Une tumeur contenant un cerveau et un crâne miniatures a été découverte en pleine croissance dans l’un des ovaires d’une adolescente de 16 ans au Japon.

La tumeur de 10 centimètres de diamètre a été découverte quand l’adolescente a été opérée de l’appendicite. Quand les docteurs ont sectionné la tumeur, ils ont découvert des touffes de cheveux imbibées de matières grises et de liquides gras, ainsi que la structure d’un cerveau de 3 centimètres de long couvert d’une fine couche osseuse servant de crâne.

Une analyse détaillée a révélé que le crâne contenait une version plus petite d’un cervelet, qui est généralement situé sous les deux hémisphères du cerveau. Sur l’un des côtés, un tronc cérébral a été trouvé, la structure qui relie normalement la colonne vertébrale au cervelet.

Des monstres à l’intérieur

Environ 1/5ème de la la tumeur ovarienne contenait des cellules étrangères, notamment des cheveux, des dents, du cartilage osseux, de la graisse et même des muscles. Ces tumeurs sont très souvent bénignes et portent le nom de teratomas, d’après le mot grec « teras » qui veut dire monstre.

Bien que la cause des teratomas ovariens demeure inconnue, une théorie stipule qu’ils apparaissent quand les œufs immatures se rebellent et produisent différents morceaux du corps.

Des cellules grises sont souvent retrouvées dans les teratomas ovariens, mais il est très rare de les voir s’organiser entre elles comme le ferait un cerveau avec de vraies structures, a déclaré Masayuki Shintaku du centre médical pour adultes de Shiga au Japon, qui a étudié la tumeur.

Angelique Riepsamen de l’Université de New South Wales en Australie corrobore ses propos. « Des éléments neuronaux similaires à ceux que l’on trouve habituellement dans le système nerveux central sont fréquemment rapportés dans les cas de teratomas ovariens. Mais y découvrir des structures similaires à celles d’un cerveau adulte est très rare. »

Le cerveau miniature s’est développé d’une telle façon que les impulsions électriques pouvaient transiter entre les neurones, comme le fait un vrai cerveau, selon Shintaku.

Confusion cérébrale

La fille ne ressentait pas de symptômes, qu’ils soient d’ordre neurologiques ou autres, mais il y a eu de nombreux cas dans le monde de femmes atteintes de teratomas ovariens qui ont rapporté des changements de personnalités, des pensées paranoïaques, de la confusion, de l’agitation, des crises de paniques ou des pertes de mémoire.

Certains de ces symptomes neurologiques peuvent surgir quand le système immunitaire décrète que les cellules cérébrales dans l’ovaire sont des corps étrangers et décide de lancer une attaque, car les cellules dans le véritable cerveau de la femme sont tout aussi bien attaquées elles aussi et provoque une grave inflammation.

La tumeur ovarienne de l’adolescente de 16 ans a été retirée sans complications et elle a bien récupéré depuis son opération.

Référence de la revue scientifique: Neuropathology, DOI: 10.1111/neup.12360

Source: New Scientist

Publié le 7 janvier, 2017 dans Japon, Psychologie, Santé, Science, WTF.

Publicité

Laissez un commentaire

*