Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Pour la deuxième fois, un hacker dit avoir piraté le FBI et révèle de nombreuses données au public

Pour la deuxième fois, un hacker dit avoir piraté le FBI et révèle de nombreuses données au public

Qualifiant le webmaster du site du FBI de «fainéant», un pirate informatique se revendiquant d’Anonymous a déclaré avoir pénétré dans la base de données du service de renseignement et s’apprête à réitérer l’opération en ciblant des banques.

Le hacker CyberZeist, qui répond aussi au pseudonyme de Le4ky, a récemment indiqué avoir exploité une faille dans le site du service de renseignement intérieur américain pour y soutirer des informations, qu’il a ensuite diffusées sur Pastebin, un site ouvert au public où plusieurs pirates postent des données fuitées.

Publiant une liste de 155 noms reliés à des adresses e-mail et des mots de passe, qu’il présente comme appartenant à des agents du FBI, le cyber-activiste a précisé qu’il était «totalement dévoué au mouvement Anonymous».

CyberZeist a expliqué que son acte avait été facilité par «l’attitude très fainéante» du webmaster du site du FBI, qui utiliserait un système d’exploitation obsolète sorti en 2007. «Merci le webmaster !», a même ironiquement ajouté le hacker dans son message explicatif sur Pastebin.

En 2011, l’activiste avait déjà revendiqué un piratage du FBI au nom de l’organisation Anonymous. Il avait alors assuré avoir volé 250 adresses électroniques et mots de passe, qu’il avait ensuite révélés.

Pour sa prochaine action, CyberZeist a lancé un sondage sur son compte Twitter, demandant aux internautes de voter pour la prochaine cible qu’il devrait pirater. Parmi les options, on retrouve des organismes gouvernementaux, militaires mais aussi des banques. Une majorité des 800 votants s’est exprimée en faveur de ce dernier choix.

Russia Today, le 6 janvier 2017

Publié le 7 janvier, 2017 dans Cyber Guerre, Etats-Unis.

Publicité

Laissez un commentaire

*