Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Catherine Gueguen : « Punir un enfant entrave le bon fonctionnement de son cerveau »

Catherine Gueguen : « Punir un enfant entrave le bon fonctionnement de son cerveau »

La loi interdit désormais les châtiments corporels aux enfants. UUne bonne nouvelle pour Catherine Guegen, pédiatre spécialisée dans le soutien à la parentalité, formée en haptonomie et en communication non violente. En effet, d’après les dernières découvertes en neurosciences, chaque fois que l’on punit l’enfant, on l’humilie, on le fait souffrir, et cela entrave le bon fonctionnement de son cerveau.

« La plupart des adultes, parents ou professionnels, ont été élevés avec des punitions, des menaces et des récompenses. Ils aiment les enfants et pensent en toute bonne foi que c’est la bonne éducation et qu’il n’existe pas d’autres moyens pour que l’enfant devienne quelqu’un de bien », constate Catherine Guegen dans son livre Vivre heureux avec son enfant (Robert Laffont). C’est pourtant l’effet inverse qui se produit.

« L’enfant apprend dans ce contexte violent que les rapports humains sont des rapports de force, d’humiliation, de domination, et agira de même. » L’enfant perd confiance en lui, il se vit comme « mauvais, méchant, pas bien ». Il nourrira un ressentiment contre l’adulte.

Pour Catherine Gueguen, il faut donc donner des repères, un cadre, mais avec bienveillance et empathie. En résumé, il ne faut pas dire : « Ce n’est pas bien de… Tu es paresseux, égoïste… » Il vaut mieux dire : « Cela ne me convient pas, je ne suis pas d’accord quand je te vois faire… Tu vas apprendre à faire autrement, je te fais confiance. »

Le Point


Publié le 31 décembre, 2016 dans Jeunesse, Psychologie.

Commentaires (1)

 

  1. Francius dit :

    Mais c’est pa possible de lire des choses pareilles !!!! en Suéde, ils ont appliqué cette méthode débile, et leurs enfants sont tellement mal élevés qu’ils ont décidé d’interrompre l’expérience

Laissez un commentaire