Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

L’Ambassade Russe au RU répond aux sanctions Américaines avec un canard boiteux

L’Ambassade Russe au RU répond aux sanctions Américaines avec un canard boiteux

Avant toute chose, vous devez savoir qu’aux Etats-Unis il y a une période de transition entre le Président-Elu (en l’occurence, Donald Trump) et le Président en fonction (Barack Obama) entre l’élection du 20 novembre et l’investiture du nouveau président le 20 janvier qui s’appelle « la période du canard boiteux » :

En politique américaine, la période entre les élections de novembre (présidentielles et du Congrès) et l’entrée en fonction l’année suivante est appelée communément lame duck period.

Jusqu’en 1933, les entrées en fonction se déroulaient le 4 mars. Le Congrès avait alors habituellement deux sessions, la seconde se tenant de décembre suivant l’élection jusqu’au mois de mars. Cette session était appelée communément lame duck session. Des critiques sur cette façon de procéder ont mené au vote du XXe Amendement en 1933, qui a déplacé la prise de fonction du nouveau Congrès le 3 janvier, et celle du nouveau président le 20 janvier, raccourcissant la période de « canard boiteux ».

Un président élu pour un second mandat est parfois vu comme un « lame duck », car ne pouvant plus se re-présenter au terme de ce second mandat, il se retrouve plus libre et peut engager des mesures impopulaires. Cependant, son action peut affecter les élections de mi-mandat et peut aussi avoir une influence sur l’élection présidentielle suivante.

Source: Wikipedia

En présentant ce canard boiteux ou « lame duck », l’ambassade Russe a bien fait comprendre que les choses seront très différentes après le 1er Janvier quand Obama ne sera plus président… Une réponse adéquate aux sanctions stupides d’Obama qui panique et réalise qu’il devra laisser les commandes à Donald Trump.

La réponse est en lien avec l’expulsion de 35 diplomates russes en réponse au « piratage des élections présidentielles par des pirates russes ».

Très drôle.

via The Independent


Publié le 30 décembre, 2016 dans Etats-Unis, Politique & Loi, Russie.

Laissez un commentaire