Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Bastille Day: un film qui présente un false flag organisé par les renseignements français

Bastille Day: un film qui présente un false flag organisé par les renseignements français

Bastille Day était censé sortir en France le 13 juillet dernier. Un attentat s’étant produit le jour suivant à Nice, sa sortie nationale dans les salles françaises a été annulée. Etant donné les circonstances, ce retrait se comprend aisément. Cependant, le scénario du film sortait quelque peu du lot de par son originalité : il présentait un attentat islamiste.

Au fur et à mesure du film, on découvre qu’il s’agit en fait d’un false flag, que la bombe a été fabriquée par une faction de la police sous contrôle du responsable des renseignements français. Celui-ci a donné comme mission à un policier de s’infiltrer dans le milieu des antifas et de manipuler une militante pour qu’elle mette une bombe dans les bureaux d’un parti nationaliste.

Cette attaque est ensuite imputée via un communiqué à un groupe islamiste et une bombe (placée par les policiers) est retrouvée chez des bouc émissaires pour les inculper. Les comploteurs vont jusqu’à haranguer les antifas pour qu’ils se révoltent contre la police suite à ces arrestations : une révolte populaire est provoquée, attisée et entretenue de toute pièce ce qui permet au gouvernement de faire monter le niveau de surveillance dans le pays. Ce type de scénario ressemble à s’y méprendre aux attentats sous faux drapeaux des armées secrètes de l’OTAN (Stay Behind alias Gladio).

Bien sûr, il ne s’agit pas de minimiser le rôle des terroristes, de croire qu’ils seraient de « pauvres victimes manipulées » ou qu’ils ne joueraient aucun rôle dans ces attentats. A l’époque de Gladio, les services de renseignements utilisaient des groupes armés d’extrême droite pour mener à bien des attaques terroristes visant à fortifier leur légitimité politique, distraire l’attention du public et renforcer les moyens à leur disposition. La stratégie de la tension a fonctionné ainsi pendant des décennies…et ça n’a pas changé d’un iota à la différence qu’aujourd’hui, ce sont les groupes islamistes qui sont utilisés pour ce même complot contre les peuples.

Qui est à blâmer? Les tête pensantes qui manigancent et instrumentalisent les attaques en coulisse ou les terroristes écervelés qui tuent sur commande? Les deux bien évidemment.

Pour ceux qui n’ont pas vu le film, en voici un condensé en 10 minutes:

via Fawkes News


Laissez un commentaire