Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

L’étrange chimère troll ou mystérieux requin fantôme, filmé pour la toute première fois

L’étrange chimère troll ou mystérieux requin fantôme, filmé pour la toute première fois

On savait qu’il existait, mais on ne l’avait jamais filmé. Pour la première fois, des océanographes américains ont récupéré, au large de la Californie, des images de chimère bleue à nez pointu, poisson plus connu sous son sobriquet de « requin fantôme ».

Ils sont tombés sur lui par hasard. Une équipe du Centre de recherches de l’aquarium de Monterrey Bay (Californie) menait une mission d’observation grâce à un engin sous-marin télécommandé, par plus de 2 000 mètres de fond, au large de la côte californienne. Quand, tout à coup, une drôle de bestiole est passée devant les caméras.

Pour la première fois, ils ont pu filmer un « requin fantôme » ou chimère bleue à nez pointu, Hydrolagus trolli selon son nom scientifique. Le poisson fait partie de ces « chimères » comme les baptisent les spécialistes des fonds marins : des espèces rares et surtout méconnues qui vivent à de très grandes profondeurs.

Apparentée à la famille des raies et des requins, la Chimère bleue à nez pointu ressemble pourtant à… pas grand-chose. Des canaux internes visibles à travers la peau donnent l’impression qu’il s’agit des coutures d’une poupée de chiffon, davantage que d’un poisson. Vue du dessus, la tête a un faux air de cochon. Et mieux encore, le requin fantôme est pourvu d’un pénis rétractable situé… entre les deux yeux.

Le spécimen débusqué se trouvait à près de 2 000 mètres sous la surface, dans une zone où on ne pensait pas qu’il existait. Le requin fantôme était réputé se cantonner à l’hémisphère sud, près des côtes de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande.

Les images, qui viennent d’être dévoilées par le Centre de recherches de Monterrey Bay, remontent à plusieurs années. Il a fallu beaucoup de temps aux scientifiques pour étudier l’ensemble des vidéos sous-marines et surtout pour confirmer de manière formelle qu’il s’agissait bien d’un requin fantôme.

Sources: Ouest France, via Le Savoir Perdu des Anciens

—————-

Une chimère filmée pour la première fois dans les abysses

L’Institut de recherche de l’aquarium de Monterey Bay publiait en 2009 ces images exceptionnelles : une « chimère » filmée pour la toute première fois dans les abysses. L’espèce vient d’être précisée dans la revue Marine Biodiversity Records : il s’agirait probablement d’Hydrolagus trolli, un « requin-fantôme ».

C’est bien une « chimère troll » ou (hydrolagus trolli) qui a été filmée par un robot marin au large des côtés d’Hawaï et de Californie. L’espèce appartient à la famille des chimaeriformes, également appelés « requins-fantômes ». Il s’agit en fait d’un lointain cousin des squales et des raies vivant dans les abysses des océans qui ont évolué différemment il y a 300 à 400 millions d’années.

L’animal déroutait un peu les chercheurs depuis son apparition puisque visiblement, ce dernier ne ressemblait pas à ses cousins connus dans cette région du Pacifique. Il a pourtant déjà été vu plusieurs fois, également à Hawaï, bien plus à l’ouest. C’est donc la première fois qu’un tel spécimen est aperçu dans les eaux de l’hémisphère nord, ce dernier vivant habituellement en Océanie, non loin de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et de la Nouvelle-Calédonie. Le voici, filmé à plus de 2 000 mètres de profondeur :

Les chimères sont magnifiques. Cartilagineux comme les requins et les raies, ces poissons se distinguent néanmoins par leurs fines nageoires, une queue pointue, une peau lisse. Ils dédaignent les eaux de surface et préfèrent les eaux plus sombres des abysses. Celle-ci ayant été observée à des milliers de kilomètres de son habitat connu jusqu’alors, son observation près des côtes californiennes et à Hawaï nous montre une fois de plus l’interconnexion des abysses qui regorgent de créatures étranges : poissons transparents, calmars géants et autres pieuvres vampires. Les espèces vivant à de grandes profondeurs peuvent en effet s’étendre sur de très vastes régions contrairement à certaines espèces préférant les eaux de surface.

Sources: Science Post, traduction par Anguille Sous Roche


Publié le 20 décembre, 2016 dans Animaux, Cryptozoologie, Vidéos, WTF, X Files & Paranormal.

Laissez un commentaire