Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Le Serpent arc-en-ciel, la Salamandre Klingon parmi les 163 nouvelles espèces découvertes

Le Serpent arc-en-ciel, la Salamandre Klingon parmi les 163 nouvelles espèces découvertes

Toutes ces créatures ont été découvertes en 2015 dans la biodiversité de la région du Grand Delta du Mekong en Asie du sud-est.

Des scientifiques annoncent aujourd’hui-même que le serpent arc-en-ciel et la salamandre Klingon font désormais partis des nouvelles espèces découvertes dans le Grand Delta du Mékong.

Un nouveau rapport publié par le World Wildlife Fund a révélé 163 nouvelles espèces dans le Mékong pour l’année 2015 à elle seule.

L’un des lieux les plus diversifiés de la planète, la rivière du Mékong passe par le Laos, le Cambodge, la Thaïlande, le Myanmar et le Vietnam. Durant ces 20 dernières années, les biologistes ont découvert près de 2,500 nouvelles espèces dans ses montagnes et ses forêts tropicales humides.

« Les espèces découvertes ne sont pas aléatoires. La plupart du temps, les gens n’ont pas regardé, » a déclaré David Blackburn, un herpétologue au département d’histoire naturelle du Musée de Floride non-associé avec le rapport de la WWF.

La plupart sont très petites, ce qui rend la tâche de classification compliquée pour les scientifiques. D’autres vivent dans des petits recoins dans des lieux reculés. D’autres ont été confondues avec d’autres espèces.

Mais toutes les découvrir est crucial, Blackburn a dit: « Une classification formelle est la première étape de la protection des espèces. »

« La majorité de la biodiversité du monde reste à être découverte, » a déclaré Blackburn. « Certaines de ces espèces sont en voie d’extinction. Nous ne pouvons pas protéger ce que nous devons protéger sans avoir des données. »

Les menaces comprennent le développement industriel dans la région, dont la construction de plusieurs barrages. De telles infrastructures peuvent changer l’écosystème d’une manière permanente, ce qui nous incite plus que jamais à mieux comprendre les plantes et les animaux, du mondain au plus bizarre, qui ont fait du Mékong leur foyer.

Source: National Geographic, le 19 décembre 2016


Publié le 20 décembre, 2016 dans Animaux, Ecologie & Nature, Monde, Science.

Laissez un commentaire