Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Violentes manifestations au Venezuela après le retrait du billet de 100 bolivars

Violentes manifestations au Venezuela après le retrait du billet de 100 bolivars

Des scènes de violences et de pillages ont éclaté vendredi 16 décembre au Venezuela alors que le pays est confronté à une nouvelle crise liée au retrait du plus gros billet de banque en circulation, celui de 100 bolivars, alors que les nouvelles coupures ne sont pas encore disponibles.

Selon un député de l’opposition, trois personnes sont mortes dans la ville minière de Callao (sud), un bilan qui n’a pas été confirmé de source gouvernementale.

Brandissant des liasses de billets de 100 bolivars – à peine cinq centimes d’euro au marché noir –, désormais privés de valeur, des manifestants ont bloqué des routes et insulté le président Nicolas Maduro dans une quantité de villes du pays, ont constaté des journalistes de l’agence de presse Reuters. Des dizaines de magasins ont été volés et saccagés.

La semaine passée, le gouvernement a donné trois jours aux Vénézuéliens pour se séparer des billets de 100 bolivars, une mesure justifiée par la présidence par la nécessité de lutter contre les mafias qui sévissent à la frontière colombienne. La mesure a été mise en œuvre malgré les mises en garde d’économistes convaincus que ce retrait provoquerait le chaos.

Pour l’opposition, la décision reflète la volonté de Nicolas Maduro de détruire l’économie et elle juge qu’il doit quitter le pouvoir. Inflation oblige, le billet de 100 bolivars a été remplacé par de nouveaux billets de 500, 1 000, 2 000, 10 000 et jusqu’à 20 000 bolivars, mais l’intendance n’a pas suivi.

Vendredi, les nouveaux billets n’étaient toujours pas arrivés dans les banques, à commencer par le Banco Central de Venezuela (BCV). Presque tous les distributeurs automatiques dans la capitale, Caracas, étaient vides, hors d’usage ou saccagés.

Le Monde


Publié le 17 décembre, 2016 dans La Bourse & L'Economie, Monde.

Laissez un commentaire