Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Militants, trolls, bots… comment la mobilisation en ligne des pro-Trump a pesé

Militants, trolls, bots… comment la mobilisation en ligne des pro-Trump a pesé

Tout au long de la campagne, une armée d’internautes a inondé les réseaux sociaux de messages pro-Trump, mais aussi de fausses informations pour nuire à Hillary Clinton.

trump-frog

« Alors, qu’est-ce qui vous fait le plus plaisir ? Voir cette connasse perdre ou voir Dieu l’empereur l’emporter ? » A l’annonce de la victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle américaine, mercredi 9 novembre, le forum anonyme 4chan, l’un des plus populaires du Web, exultait. Ou plus particulièrement /pol/, son sous-forum « politiquement incorrect », repaire des réacs, nationalistes et suprémacistes blancs décomplexés où, pendant des mois, ses utilisateurs ont milité en faveur du candidat républicain.

Tout au long de cette campagne pour la Maison Blanche, Donald Trump a bénéficié d’une armée d’internautes particulièrement actifs et virulents – parfois surnommée la « Trump’s Troll Army » – sur les plates-formes les plus populaires du Web. Une mobilisation très forte, qui a parfois surpris par son ampleur : l’émergence fulgurante du forum r/The_Donald sur Reddit, une autre plate-forme extrêmement fréquentée, a étonné jusqu’à son propre créateur. Ils étaient 5 000 abonnés en janvier ; un chiffre quasiment multiplié par dix le mois suivant, jusqu’à atteindre 267 000 aujourd’hui.

(…) Le Monde

Publié le 9 novembre, 2016 dans Etats-Unis, Internet, Politique & Loi.

Publicité

Laissez un commentaire

*