Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Les Etats-Unis affirment vouloir lancer des cyberattaques sur les infrastructures critiques russes en cas d’ingérence pendant les élections

Les Etats-Unis affirment vouloir lancer des cyberattaques sur les infrastructures critiques russes en cas d’ingérence pendant les élections

cyber-attaque

Moscou demande des explications à Washington sur des soupçons de préparation de cyberattaques

NBC News a révélé dans un article choc que le gouvernement des Etats-Unis pourrait lancer des cyberattaques s’il soupçonnait la Russie de vouloir s’immiscer dans les élections du 8 novembre prochain. Moscou attend des éclaircissements.

Le 4 novembre, le site de la chaîne télévisée NBC News a publié un article véritablement exalté annonçant que les hackers américains travaillant pour le gouvernement se tenaient prêts à «frapper» si la Russie tentait de «perturber l’élection présidentielle».

futurism

Dans cet article, des sources gouvernementales américaines ont clairement mis en garde contre la possibilité d’une cyberguerre avec la Russie dans un avenir proche.

L’article préfigure un nouveau point de discussion, celui que l’ingérence des pirates du gouvernement américain dans l’élection est nécessaire consécutivement à une supposée cyber-agression russe.

bob-colwill

L’article de NBC News rapporte en effet que des hackers de l’armée des Etats-Unis ont pénétré le réseau électrique russe, les réseaux de télécommunications et les systèmes de commandement du Kremlin, les rendant vulnérables à des cyberattaques américaines top secrètes qu’ils ne manqueront pas de mettre en œuvre si Washington le juge nécessaire, selon le témoignage d’un haut responsable du renseignement américain et des documents secrets examinés par NBC News.

Selon la chaîne, les responsables américains ont longtemps annoncé publiquement que la Russie, la Chine et d’autres pays avaient sondé et disposé des logiciels malveillants dissimulés sur certaines parties de l’infrastructure informatique des Etats-Unis, afin de «préparer le champ de bataille» pour des cyberattaques qui pourraient paralyser les réseau électrique et internet dans les grandes villes américaines.

NBC News enchaîne en supposant sérieusement que Washington a vraisemblablement fait de même de son côté : les documents qu’ils ont pu examiner, ainsi que les remarques d’un haut fonctionnaire des services de renseignement des Etats-Unis sous couvert d’anonymat, confirment les suppositions du média, du moins dans le cas de la Russie.

Les responsables américains continuent d’être préoccupés par le fait que la Russie puisse utiliser ses capacités de piratage informatique pour tenter de perturber l’élection présidentielle du 8 novembre prochain.

Si les services de renseignement américains ne s’attendent pas à ce que la Russie attaque directement les infrastructures importantes du pays – ce qui, selon beaucoup, serait immédiatement considéré comme un acte de guerre affirmé et officiel – mais elle anticipe néanmoins de potentiels cyber-méfaits, comme notamment la publication de faux documents ou la mise en place d’une importante campagne de désinformation.

Le 4 novembre, le hacker connu sous le nom de «Guccifer 2.0» – que les responsables américains accusent de travailler pour le renseignement russe – a posté un tweet dans lequel il menace de surveiller les élections américaines «de l’intérieur du système».

Moscou attend des explications de la part de Washington

Suite à l’article de NBC News, le Kremlin a déclaré attendre du gouvernement américain des explications à propos de ces allégations.

Car ni le Pentagone, ni la Maison Blanche n’ont pour le moment commenté les faits ou tenté de réfuter les accusations de préparation d’une cyber-attaque sur la Russie. Ainsi, selon les responsables russes, ce silence pourrait signifier un aveu éventuel.

Dans un communiqué officiel publié sur le site du ministère des Affaires étrangères russe, la porte-parole du ministère Maria Zakharova a déclaré : «En cas d’absence d’une réponse concrète de l’administration américaine dans les plus brefs délais, le Kremlin considérera que les Etats-Unis se livrent à du cyber-terrorisme.»

Le 15 octobre dernier, un rapport de la CIA indiquait déjà que le renseignement américain a été chargé d’offrir des options de cyberattaques sur la Russie à la Maison Blanche.

Source: Russia Today

Publié le 6 novembre, 2016 dans Cyber Guerre, Etats-Unis, Russie.

Publicité

Laissez un commentaire

*