Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

François Hollande, un « mort-vivant » pour le « New York Times »

François Hollande, un « mort-vivant » pour le « New York Times »

hollande

Le « New York Times »dresse un portrait peu glorieux du chef de l’État et raconte la chronique de sa mort politique annoncée.

Les critiques contre François Hollande s’internationalisent. Le chef de l’État, dont la position est intenable en France depuis la parution du livre de confidences Un président ne devrait pas dire ça…, écrit par deux journalistes du Monde, est l’objet d’un portait peu glorieux publié dans le New York Times. Le quotidien américain le compare même à un « mort-vivant ».

« Les morts-vivants hantent depuis longtemps la politique française. Certains ressuscitent après avoir frôlé la mort, alors que d’autres continuent d’exister politiquement alors qu’ils sont déjà morts. Le président français François Hollande appartient à cette deuxième catégorie », lance d’emblée le New York Times.

Le journal américain détaille ensuite les derniers épisodes du quinquennat, qui ont plongé le chef de l’État dans un abîme de popularité. « François Hollande, dont la carrière politique est quasiment terminée, a tout simplement choisi un dernier suicide« , écrit le New York Times.

Isolé, critiqué par des soutiens historiques, empêtré dans ses histoires de cœur, le président de la République « vit toujours dans le magnifique palais de l’Élysée, donne encore des discours devant des gens importants et coupe des rubans« . « L’élection présidentielle l’année prochaine apparaît comme un droit de perdre« , selon le journal de référence américain.

RTL

Publié le 1 novembre, 2016 dans Etats-Unis, François Hollande.

Publicité

Laissez un commentaire

*