Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Obama signe un décret révoquant le Serment d’Allégeance dans les écoles à travers tout le pays

Obama signe un décret révoquant le Serment d’Allégeance dans les écoles à travers tout le pays

obama-decret

WASHINGTON, D.C. (AP) – Tôt ce matin, le Président Obama a probablement accompli son geste le plus controversé de ses deux mandats de Président en signant le décret 13738, qui révoque la reconnaissance officielle du Serment d’Allégeance du gouvernement fédéral dans tous les organismes fédéraux à travers la nation. Jusqu’à nouvel ordre, il est désormais illégal pour n’importe quelle agence financée par le gouvernement fédéral d’accomplir le serment ou de réciter le serment, ou d’encourager d’autres individus à prêter serment. Cette loi s’applique également aux entrepreneurs fédéraux et à d’autres institutions qui reçoivent un financement de l’état fédéral, telles que les écoles publiques. Les individus qui ne respectent pas cet ordre fédéral peuvent faire face à des amendes allant jusqu’à 10 000 $ ainsi qu’une peine de prison d’un an minimum.

Durant la conférence de presse, le Président a expliqué sa décision en se basant sur une croyance personnelle que le langage employé dans le serment « crée des divisions » et qu’il « est contraire aux valeurs les plus chères de l’Amérique. »

« Le serment exclut tellement d’américains qui sont tout autant vitaux pour faire de ce pays ce qu’il est, » a déclaré Obama. « Demander à quelqu’un de prêter allégeance à notre pays exclut les témoins de Jéhovah, les Amish, les musulmans et bien d’autres individus avec de fortes croyances religieuses et de puissants nationalismes. En affirmant que « nous sommes une seule Nation sous Dieu », nous excluons les millions de travailleurs athées et agnostiques qui ont fait de l’Amérique leur foyer. En déclarant « justice et liberté pour tous », nous ignorons les doléances des millions d’hispaniques, d’africains américains et de musulmans qui ont l’impression de ne pas être pas libres et que la justice est inexistante. »

Obama a déclaré aux journalistes qu’il est persuadé que cette inclusion de « sous Dieu » va à l’encontre de la première déclaration du Premier Amendement. Il a résumé son argument brièvement en s’en prenant au Congrès afin de créer un nouveau serment qui reflètera plus fidèlement les valeurs de l’Amérique.

« J’étais prêt à revenir en arrière sur ma décision aujourd’hui et à autoriser le retour du Serment d’Allégeance dans nos écoles si nous étions à même de tous nous mettre d’accord sur la création d’un nouveau Serment, quelque chose qui prendrait en considération les croyances de tout le monde et pas celles d’une nationalité ou d’une seule foi uniquement . »

La candidate Démocrate à la présidentielle Hillary Clinton a offert son soutien au décret du Président Obama et a juré de maintenir ce dernier si elle remportait les élections générales de Novembre. Elle a fait part des mêmes inquiétudes que le langage employé dans le serment suggère que la mention de Dieu dans le serment renvoie un mauvais message aux enfants Américains.

« Je soutiens totalement le Président et la décision qu’il a prise aujourd’hui. En Janvier, quand je serai la nouvelle Présidente des Etats-Unis, à moins du contraire, je ferai de mon mieux pour maintenir cette nouvelle loi et m’assurer qu’elle reste en application. » a-t-elle déclaré.

Le candidat Républicain à la présidentielle Donald Trump n’a pas mâché ses mots et s’en est pris au Président en tant que « traître musulman illégitime » suite à la signature du décret. […]

La suite sur ABC News [en anglais]


Publicité

Laissez un commentaire

*