Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

D’incroyables levers de Terre observés depuis la Lune par la sonde Kaguya

D’incroyables levers de Terre observés depuis la Lune par la sonde Kaguya

lever-de-terre

Des images capturées par la sonde japonaise Kaguya lors de l’ancienne mission lunaire SELENE dévoile de magnifiques levers de Terre observés depuis notre satellite naturel.

Rien de tel pour déconnecter que d’observer un petit lever de Terre. Direction la Lune pour contempler ce spectacle inédit. Celui-ci a été capturé et relayé dans le passé par la petite sonde japonaise Kaguya. Sept ans après la fin de sa mission l’agence spatiale nippone, la JAXA, a publié une série d’images prises par le vaisseau spatial dont certaines complètement inédites.

Kaguya a évolué autour de notre satellite naturel entre septembre 2007 et juin 2009. Au cours de ses nombreux survols en orbite, elle a enregistré une série de magnifiques clichés et séquences en haute définition au moyen de sa caméra de 2,2 mégapixels. Certaines de ses vidéos figurent même parmi les premières de la Lune à avoir été prises avec un tel niveau de détails.

Une ambitieuse mission lunaire

Ses récurrents passages à moins de 100 kilomètres de la surface lunaire lui ont permis d’immortaliser de superbes points de vue et d’étudier de près ce corps rocheux avec ses 13 instruments scientifiques.

Kaguya s’inscrit en effet dans le programme japonais SELENE, acronyme de SELenological and ENgineering Explorer, destiné principalement à obtenir des données sur la géomorphologie de la Lune. La mission est encore aujourd’hui considérée parmi les plus importantes depuis le programme Apollo.

Deux petits satellites compagnons

Pour mener à bien sa tâche, la sonde a été accompagnée de deux petits satellites relais, « Rstar / Okina » et « Vstar / Ouna », qui lui ont permis d’assurer les liaisons avec la Terre durant tous ses passages au-dessus de la face cachée de la Lune.

Les noms de ces satellites et de la sonde ont été inspirés d’un ancien conte japonais qui relatent l’histoire d’un vieux coupeur de bambous Okina et de sa femme Ouna, ayant pris sous leur aile un enfant abandonné. Baptisée Kaguya, celle-ci s’avère être une princesse qui finit par retourner dans son monde d’origine : la Lune.

La petite sonde spatiale éponyme a elle aussi terminé son histoire sur cet astre. Après avoir prolongé d’un an sa mission, la JAXA a fini par la précipiter le 10 juin 2009 près du cratère d’impact nommé « Gill », situé sur la face visible près du pôle Sud.

Source: MaxiSciences


Publicité
Publié le 19 octobre, 2016 dans Astronomie, Espace, Japon, Vidéos.

Laissez un commentaire