Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Google, Wikipédia et OVH bloqués « par erreur » comme « sites terroristes » par Orange

Google, Wikipédia et OVH bloqués « par erreur » comme « sites terroristes » par Orange

Un incident au niveau d’Orange a redirigé des utilisateurs vers une page de notification pour apologie de terrorisme en voulant aller sur Google.

orange-gouv-censure

[…] Un communiqué de l’opérateur indique d’ailleurs que « suite à une erreur humaine lors d’une opération technique sur un serveur, nos clients ont pu rencontrer des difficultés à se connecter au site google.fr et wikipedia.fr et se voir reroutés vers un message du ministère de l’intérieur. L’incident a duré environ 1h et l’accès aux sites est en voie de rétablissement. Nous nous excusons pour la gêne occasionnée ».

L’incident a duré environ 1h et l’accès aux sites est en voie de rétablissement Le bug sur les DNS Orange a touché trois domaines extrêmement populaires en France (Google.fr, Wikipedia.fr et OVH.com). Tous les clients Orange ont été concernés. […]

Numérama

——————-

« on ne cherche pas à vous cacher la vérité » assure Orange

Contactée à nouveau, Orange patine un peu dans le flou : « à un moment donné, il y a une intervention humaine qui a provoqué l’erreur. On ne cherche pas à vous cacher la vérité ». Selon notre interlocuteur, l’incident s’est produit « lors de l’actualisation des sites bloqués, qui s’est mal passée. Les sites se sont retrouvés bloqués alors qu’ils n’avaient évidemment aucune raison de l’être. »

Mais comment se fait-il qu’une telle « erreur humaine » puisse se produire sans les étages de validation nécessaires avant toute décision de ce type ? Comment se fait-il que ces adresses n’aient pas sauté aux yeux des humains chargés justement d’éviter les erreurs de ce type ? […]

Faute de mieux, nous dressons plusieurs scénarios, par exemple l’hypothèse d’une mauvaise liste adressée par le ministère de l’Intérieur, qui serait passé entre les mailles des filets : « On ne peut pas commenter. C’est nous qui assumons le fait de renter ce blacklistage » se contente de répondre notre interlocuteur. […]

L’épisode va en tout cas servir de parfait épouvantail pour les possibles extensions de ces mesures en France. Il montre on ne peut mieux que, malgré toutes les garanties données par le ministère de l’Intérieur lors de sa mise en route, un tel bug reste possible dans le blocage. Et finalement, le plus gros souci n’est pas tant de connaitre l’erreur humaine à l’origine du problème, mais qu’une telle erreur ait pu se produire.

NextInpact

Publié le 18 octobre, 2016 dans Internet, Politique & Loi, Terrorisme.

Publicité

Commentaires (1)

 

  1. Nephilim dit :

    J’ai eu ce problème un soir, il y a qlq jours, en me connectant sur ce site, sauf qu’il s’agissait qu’un message des services ricains. J’ai cru que votre site était fermé.

Laissez un commentaire

*