Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Bagneux (92) : Mimoune voulait sacrifier sa femme « comme un mouton »

Bagneux (92) : Mimoune voulait sacrifier sa femme « comme un mouton »

Pour avoir voulu égorger sa femme, comme l’animal sacrifié la veille, dans sa famille, lors de la fête de l’Aïd d’octobre 2014, Mimoune comparaît jusqu’à demain devant la cour d’assises. Il s’était mis en tête qu’elle le trompait.

mouton-aid

Mimoune C., 40 ans, chemise rose et pantalon sombre, est un homme bavard maniant constamment la digression. Il annonce d’emblée qu’il n’a «pas voulu tuer» Sohiba, celle qu’il aimait tant mais à laquelle il menait une vie infernale ponctuée de violences. Depuis qu’il s’était mis en tête qu’elle l’avait trompée et qu’il n’était pas le père de leur deuxième enfant. […]

Dès lors, la violence est montée crescendo jusqu’à ce jour de 2013 où, pour faire chanter Sohiba, il a menacé l’un des enfants du couple d’un couteau. Condamné à plusieurs reprises pour violences conjugales et sur ses enfants, Mimoune a été incarcéré et n’avait plus le droit de se rendre dans l’appartement familial à Bagneux. […]

Sohiba s’endort tandis que son mari s’allonge sur le canapé devant la télé. Vers 2 heures du matin, elle se sent tirée par les cheveux. C’est Mimoune qui la sort de son sommeil en l’attrapant par la tête, qu’il penche en arrière. Avec un couteau de cuisine, il entaille sa gorge sur 15 centimètres. La malheureuse hurle et se débat. Elle parvient à lui arracher le couteau qu’elle tire si fort que l’arme se brise, et lui sectionne les doigts. […]

Dès sa garde à vue, il avait évoqué le sacrifice de l’Aïd pour se justifier.

Le Parisien


Publié le 12 octobre, 2016 dans Islam, Société & Culture, WTF.

Laissez un commentaire