Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Preuves : Les Etats-Unis arment Al Qaïda et coopèrent avec Daesh en Syrie

Preuves : Les Etats-Unis arment Al Qaïda et coopèrent avec Daesh en Syrie

Commandant d’al-Nosra: «les USA sont de notre côté»

usa-air-force

Le groupe islamiste Front Fatah al-Cham (ex-Front al-Nosra) est considéré comme une organisation terroriste aux Etats-Unis, au moins officiellement. Cependant, un haut commandant du groupe a déclaré: « les Américains sont de notre côté » en pointant une livraison présumée d’armes provenant des Etats-Unis.

Le groupe terroriste Front Fatah al-Cham, selon un de ses commandants, reçoit des armes des Etats-Unis. Les Américains ont fourni aux djihadistes des missiles antichars TOW, a déclaré un commandant de l’organisation terroriste dans un entretien au journal allemand Kölner Stadt-Anzeiger.

Le Front Fatah al-Cham, auparavant représentant d’al-Qaïda en Syrie, est le groupe le plus puissant dans la région d’Alep. Répondant à la question de savoir si le groupe avait reçu des armes par le biais de l’Armée syrienne libre (ASL), les soi-disant rebelles modérés, le commandant d’al-Nosra a indiqué: « des roquettes nous ont été données directement. Les Américains sont de notre côté ». Cependant, la coopération, selon le djihadiste, n’est pas organisée de la manière dont le Front Fatah al-Cham l’aurait voulue.

L’entretien a eu lieu il y a 10 jours. A cette date, le commandant du groupe terroriste avait affirmé que le convoi humanitaire de l’Onu, qui a ensuite été attaqué par les airs, ne passerait pas à Alep si les troupes syriennes ne se retiraient pas. « Le régime doit quitter tous les territoires pour que nous laissions passer les camions. Si un quelconque camion passe, nous allons arrêter le conducteur », a-t-il fait remarquer. Il n’y a aucune volonté de compromis, selon la source du journal allemand. « Nous allons nous battre jusqu’à la chute du régime », a-t-il lancé. Leur objectif est « la création d’un Etat islamique fondé sur la charia. Un Etat laïque est inacceptable pour nous », a-t-il noté.

Source : Sputniknews

Frappe de Deir ez-Zor: Damas a l’enregistrement des négociations Daech/USA

Le renseignement syrien dispose d’un enregistrement audio de la conversation entre les terroristes de Daech et un commandant américain qui a dirigé les frappes de la coalition internationale contre les troupes gouvernementales syriennes à Deir ez-Zor.

La présidente de l’Assemblée du peuple (parlement) Hadiya Abbas a annoncé que le renseignement syrien avait un enregistrement des pourparlers des terroristes de Daech et des militaires américains avant la frappe aérienne qui avait fait plus de 80 victimes parmi les militaires. « L’armée syrienne a intercepté une conversation entre les Américains et Daech avant le raid américain à Deir ez-Zor », a déclaré Mme Abbas lors d’un point de presse à Téhéran.

Après avoir réalisé les frappes, les militaires américains ont pressé les terroristes d’attaquer les positions de l’armée syrienne, a poursuivi la présidente du parlement syrien, citée par la chaîne Al Mayadeen.

Le parlement syrien va rendre publiques plus de précisions par la suite, a-t-elle également promis. Samedi dernier, une semaine après la conclusion de l’accord Lavrov-Kerry sur la Syrie, plusieurs chasseurs de la coalition internationale anti-Daech ont frappé des positions de l’armée gouvernementale près de Deir ez-Zor, faisant au moins 83 victimes. Or, la partie américaine a vite qualifié ce raid de « bavure », précisant qu’elle ignorait que ses frappes visaient les troupes gouvernementales.

Source: Sputniknews

via Fawkes News

Publié le 27 septembre, 2016 dans Califat Islamique, Etats-Unis, Syrie, Terrorisme.

Laissez un commentaire