Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Didier Raoult : Les discours dits ‘populistes « semblent provenir de gens qui n’ont pas dépassé l’école primaire »

Didier Raoult : Les discours dits ‘populistes « semblent provenir de gens qui n’ont pas dépassé l’école primaire »

Pour Didier Raoult, professeur de médecine à Marseille et chroniqueur au Point, il faut élever le niveau de connaissances pour lutter contre les discours « populistes ».

raoult

Le rôle de l’université est considérable, car elle est là pour rendre les hommes et les femmes plus aptes à analyser et à comprendre le monde. Il est nécessaire que nos politiques fassent un effort dans ce sens au risque sinon de basculer dans des aventures totalitaires.

Une partie des discours actuels dits « populistes » semblent provenir de gens qui n’ont pas dépassé l’école primaire, « la communale ». Les propos sur les Français gaulois ou de race blanche relèvent d’une ignorance crasse. On parle à tort de discours « populistes », comme si le peuple était ignorant et incapable de consulter Wikipédia. […]

L’ignorance favorise les déclarations simplistes, tonitruantes et fausses, au nom d’un prétendu bon sens populaire. […]

Pas un seul de nos politiques ne dit que l’émigration en provenance des pays du Sud est diplômée de l’enseignement supérieur à 39 %, un niveau supérieur à celui de la moyenne des Français. Les moins diplômés des émigrés étant européens : les Portugais. Nous importons des diplômés parce qu’ils nous sont nécessaires. Ce besoin est criant dans les métiers de la santé : oui, nous manquons de médecins ! Messieurs les candidats à la présidentielle, s’il vous plaît, ne sacrifiez pas l’avenir de notre pays à l’atmosphère nauséabonde actuelle. Concentrez-vous sur la construction d’universités plutôt que de prisons !

Le Point


Publicité
Publié le 22 septembre, 2016 dans France, Métissage, Multiculturalisme, Société & Culture.

Laissez un commentaire