Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Clinton regrette ses propos sur les électeurs « pitoyables » et « désespérés » de Trump

Clinton regrette ses propos sur les électeurs « pitoyables » et « désespérés » de Trump

clinton-satisfaite

Hillary Clinton a « regretté » samedi avoir qualifié la veille la moitié des électeurs de Donald Trump de « pitoyables », une sortie qui lui a valu les critiques de la droite américaine et la colère de son rival républicain, qui a fustigé son mépris. Elle s’exprimait à l’occasion du «gala LGBT pour Hillary».

La candidate démocrate à la Maison-Blanche n’a sans doute pas mesuré la polémique que susciteraient ses propos, vendredi soir lors d’un événement de collecte de fonds à New York, lorsqu’ils ont été accueillis par une pluie d’applaudissements.

À l’occasion du «gala LGBT pour Hillary» et devant de nombreux militants homosexuels, l’ancienne Première dame a dressé le portrait des partisans de l’homme d’affaires qu’elle affrontera lors de la présidentielle du 8 novembre.

« Les racistes, sexistes, homophobes, xénophobes, islamophobes. A vous de choisir« , avait-elle lancé sous les applaudissements. « La nuit dernière j’ai ‘généralisé en gros’, et ce n’est jamais une bonne idée. Je regrette avoir dit ‘la moitié’, c’était mal« , a-t-elle reconnu samedi dans un communiqué face à l’ampleur de la polémique suscitée par ses propos.

Bien qu’elle ait reconnu une erreur sur cette affirmation, Hillary Clinton a assuré dans son communiqué qu’elle continuerait à dénoncer « la rhétorique sectaire et raciste » de son rival.

La droite américaine a tiré à boulets rouge sur Hillary Clinton, accusée de mépriser l’Américain moyen. Les militants républicains, l’organe du parti, ses responsables et surtout le candidat conservateur à la Maison-Blanche Donald Trump ont fustigé ses propos. »

Wow, Hillary Clinton a été TELLEMENT INSULTANTE envers mes supporteurs, des millions de personnes incroyables, qui travaillent dur. Je pense que cela va lui coûter cher dans les sondages! « , a tweeté Donald Trump samedi, moins de deux mois avant la présidentielle de novembre.

trump-clinton

Le Figaro ; La Presse

Publié le 11 septembre, 2016 dans Etats-Unis, Politique & Loi.

Publicité

Laissez un commentaire