Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Genève. Un Lyonnais nie deux braquages violents : « C’était le ramadan »

Genève. Un Lyonnais nie deux braquages violents : « C’était le ramadan »

On lui reproche un vol de voiture qu’il dit n’avoir pas pu commettre. Pourquoi? Parce que c’était le ramadan. Or, explique-t-il au Tribunal correctionnel, «la seule chose que je respecte c’est le mois du ramadan. Je ne bois pas, je ne vole pas, je ne mange pas de porc, je ne fais pas de bêtises tout court…»

Il est vrai que l’homme qui respecte le ramadan a un lourd passé pénal: quinze condamnations en France, deux en Suisse. Il a fait quatorze?ans de prison dans l’Hexagone et trois ici. «J’ai encore huit?ans à purger en France lorsque j’en aurai fini ici…», indique-t-il aux juges.

police-geneve

Pourtant, ce sont bien les traces ADN de ce Lyonnais de 46?ans qui ont été retrouvées sur des véhicules volés ayant servi à deux spectaculaires braquages à Genève. Le premier remonte au 25 novembre 2009. La vitrine du Change Migros de la route de Saint-Julien à Plan-les-Ouates a été pulvérisée avec une voiture bélier, les employés menacés avec des armes à feu et les coffres de l’établissement vidés. Tout ceci peu avant 18?h. Il a fallu aux malfrats environ 90?secondes pour fuir avec deux millions de francs.

Le deuxième brigandage s’est déroulé le 2 novembre 2013. La cible? A nouveau un bureau de change Migros, mais à Chêne-Bourg cette fois. Peu avant 8?h du matin, la BMW des braqueurs a enfoncé en marche arrière les deux portes successives du bureau avant de rouler jusqu’au fond de l’établissement. L’employée qui se trouvait à cet endroit a failli être écrasée. […]

Le lien du prévenu avec tout ceci? Des traces ADN dans les véhicules utilisés. Il l’admet: «J’aime bien les voitures.» Il aime les voler et les retaper pour d’autres. D’autres qui – il le sait – préparent parfois des mauvais coups. Mais il ne pensait pas qu’elles serviraient à des braquages. Lui en tout cas n’y était pas.

Ce n’est pas l’opinion du procureur Olivier Lutz pour lequel l’accusé est bien coupable de vols, de brigandages aggravés et même de tentative d’assassinat à l’égard de l’employée du bureau de change qu’il aurait (lui ou ses complices) pris le risque de tuer.

TDG


Publié le 6 septembre, 2016 dans Europe & UE, Islam.

Laissez un commentaire