Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Facebook vire ses éditeurs humains, l’algorithme se met à immédiatement publier des fausses nouvelles

Facebook vire ses éditeurs humains, l’algorithme se met à immédiatement publier des fausses nouvelles

trending-fb

Plus tôt cette année, Facebook a nié les critiques que sa fonction Trending mettait en avant des nouvelles qui étaient biaisées contre les conservateurs. Mais dans un renversement de situation brutale, la société a viré tous les éditeurs humains de Facebook Trending vendredi après-midi, en les remplaçant par un algorithme qui favorise des histoires entièrement basées sur ce que les utilisateurs de Facebook partagent. En à peine 72 heures, selon le Washington Post, les histoires dans le top 5 de Trending étaient sur la façon dont l’icône de Fox News Megyn Kelly était une « traitre » pro-Clinton qui avait été virée (alors que c’est faux).

Les accusations de partialité provenaient d’un ex-rédacteur en chef mécontent de Facebook, qui a divulgué des documents internes de formation à Facebook Trending à Gizmodo. Les conseils de formation montraient, parmi plein d’autres choses, comment organiser tout le flux RSS de sources fiables lorsque les histoires fournies par les utilisateurs de Facebook étaient fausses ou répétitives. Bien que les éditeurs humains étaient toujours facilement remplaçables, ils étaient surtout là pour former l’algorithme de Trending. Ils étaient encore engagés dans un contrôle de qualité pour éliminer les mensonges flagrants et les fausses nouvelles comme #lunch. Et après les faux scoops de Kelly via Trending, il semble que l’intervention humaine pourrait encore être nécessaire pour permettre aux algorithmes de Facebook de renvoyer des informations légitimes et vraies.

Dans un post sur les changements, Facebook a dit que ce geste d’éliminer les rédacteurs humains était une réponse directe à « la rétroaction que nous avons obtenue de la communauté Facebook plus tôt cette année, » une référence oblique à la controverse qui faisait rage déclenchée par les révélations de Gizmodo. Facebook a expliqué que le nouveau module, Trending non-humain, est « basé sur un certain nombre de facteurs, y compris les pages que vous avez aimées, votre emplacement, les sujets de tendances avec lesquels vous avez interagis, et ce qui est une tendance globale partout sur Facebook ». Au lieu de payer des humains à « rédiger des descriptions de sujet et de courts résumés d’histoire », la société a déclaré: « nous comptons sur un algorithme pour tirer des extraits directement des actualités. » Quelle est la raison pour laquelle des millions de lecteurs Facebook ont ce matin vu les «nouvelles» que Megyn Kelly est une traître qui avait été virée.

[…]

Source: ARS Technica, le 29 août 2016

Publié le 31 août, 2016 dans Actualité, Fake News, Internet, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire