Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Seuls 12% des Français pensent que Hollande ferait un bon président en 2017

Seuls 12% des Français pensent que Hollande ferait un bon président en 2017

Une étude de Viavoice sera publiée lundi par Libération, selon laquelle seuls 12% des Français considèrent que l’actuel chef de l’Etat, François Hollande, ferait un bon président pour l’après 2017. Pour une majorité, la droite ne ferait pas mieux que la gauche en matière économique.

hollande-gros

Selon cette enquête menée du 23 au 26 août auprès de 1034 personnes, il est même devancé par Jean-Luc Mélenchon (17%), co-fondateur du Parti de gauche et candidat de « La France insoumise » à l’élection présidentielle de l’an prochain. Aucune personnalité ne s’impose en fait à gauche parmi les candidats déclarés à cette élection. L’ancien ministre de l’Economie, Arnaud Montebourg, recueille 19% d’opinions positives et son ancien collègue de l’Education Benoît Hamon 13%. Emmanuel Macron, dont on ignore encore les intentions, est crédité d’un score nettement plus flatteur (32%), tandis que le premier ministre, Manuel Valls, recueille 22% d’avis positifs.

A droite, Alain Juppé (Les Républicains) se détache nettement, avec 44% d’avis favorables, loin devant la présidente du Front national, Marine Le Pen (27%) et l’ex-chef de l’Etat LR Nicolas Sarkozy, à égalité avec son ex-Premier ministre (26%). Mais pour 52% des personnes interrogées, LR ne ferait pas mieux que la gauche si un de ses candidats était élu, ni en matière économique et sociale, ni dans le domaine de la lutte contre la menace terroriste.

Le Figaro

Publié le 29 août, 2016 dans Emmanuel Macron, France, François Hollande, Politique & Loi.

Laissez un commentaire