Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Manuel Valls : «Nous devons bâtir un islam français, européen, occidentalisé, avec nos traditions et nos valeurs»

Manuel Valls : «Nous devons bâtir un islam français, européen, occidentalisé, avec nos traditions et nos valeurs»

Dans un entretien fleuve accordé à L’Express, le premier ministre Manuel Valls s’alarme des divisions de son camp. Il dénonce notamment la «violence» des propos des anciens ministres Hamon, Duflot et Montebourg et aborde la question de l’islam en France pour lequel il prône « l’assimilation ».

Ainsi, après avoir jugé début juillet qu’une partie de son camp avait «vingt ans de retard», le premier ministre exhorte aujourd’hui la gauche à «être consciente qu’elle peut être éliminée dès le premier tour» de l’élection présidentielle de 2017. «J’en appelle donc à la responsabilité de chacun», lance-t-il. […]

«L’élection présidentielle va se jouer sur (…) la place de l’islam».

«Nous devons bâtir un islam français, européen, occidentalisé, avec nos traditions et nos valeurs».

valls-islam

Tandis que l’exécutif s’apprête à relancer l’encadrement du culte musulman en confiant les clés de la Fondation pour l’islam de France à Jean-Pierre Chevènement, Manuel Valls – déjà à la pointe sur les questions identitaires – semble avoir décidé de s’emparer du sujet.

Soucieux d’infliger une «défaite retentissante à l’État islamique (et) au fondamentalisme musulman», en démontrant que «l’islam est compatible avec la démocratie (et) avec nos valeurs», le chef du gouvernement plaide pour «l’assimilation et l’intégration de l’islam». «Oui, j’assume ces mots. Il faut une assimilation», martèle-t-il, brisant ainsi un tabou à gauche, où l’on prône un modèle intégrationniste. Pour justifier ce choix lexical, le chef du gouvernement cite «les autres cultes (qui) se sont sécularisés». «conclut-il.

Le Figaro via FDS


Publié le 23 août, 2016 dans Europe & UE, France, Islam, Multiculturalisme.

Commentaires (1)

 

  1. angelique joa dit :

    En bref, ils doivent s’américanisé et devenir de bons petits consommateurs.

Laissez un commentaire