Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Zimbabwe : Les fermiers blancs « productifs » pourraient redevenir propriétaires terriens

Zimbabwe : Les fermiers blancs « productifs » pourraient redevenir propriétaires terriens

Le vice-président zimbabwéen Phelekezela Mphoko a annoncé que, dans le cadre de la lutte contre l’insécurité alimentaire, le gouvernement étudie les possibilités d’octroi de terres agricoles aux fermiers blancs.

zimbabwe

Si cette mesure semble surprenante, elle n’en est pas pour autant anodine. Le Zimbabwe fait en effet face à une pénurie alimentaire aussi sévère que globale. Une situation qui découle principalement de la réforme agraire mise en œuvre depuis 2000 avec comme mesure phare la dépossession des fermiers blancs de leurs terres au profit des agriculteurs noirs. Un quart de siècle plus tard, le gouvernement dresse un constat d’échec.
Devraient bénéficier de cette mesure les « fermiers blancs qui ont réussi à vivre avec les agriculteurs communaux et ceux qui ont été réinstallés dans les zones adjacentes », a confié l’autorité à la Zimbabwe Broadcasting Corporation (ZBC). Selon les déclarations de Mphoko, ces heureux élus recevront des lettres d’attribution de terres.

Plus qu’un rétropédalage, Harare compte donc maximiser les potentialités pour garantir une sécurité alimentaire durable grâce à une production agricole élevée.

Agence Ecofin

Publié le 19 août, 2016 dans Histoire, Monde, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*