Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Les demandeurs d’asile refusent de travailler en Allemagne car ils insistent être ‘les Invités de Merkel’

Les demandeurs d’asile refusent de travailler en Allemagne car ils insistent être ‘les Invités de Merkel’

Les demandeurs d’asile en Allemagne refusent d’entreprendre des travaux pour contrer l’ennui – en prétextant l’hospitalité généreuse de la chancelière Angela Merkel comme une excuse.

merkel-1

Selon le maire Bernd Poehler de la ville orientale de Saxe Waldenburg, les demandeurs d’asile ont refusé d’accepter le travail qui leur était offert après leur arrivée dans le pays.

Le conseil municipal a dépensé 700€ pour fabriquer des uniformes aux hommes, mais ont été stupéfaits d’entendre qu’ils ne les porteraient pas car ils étaient les « invités d’Angela Merkel ».

Alors que les demandeurs d’asile ne sont pas autorisés à travailler en vertu des règles d’immigration au sein de l’UE, ils sont autorisés à faire du bénévolat.

Cependant les fonctionnaires du district de Zwickau sont venus avec un plan pour aider à encourager les personnes sans emploi à se remettre au travail et de les aider être encore plus acceptés dans la communauté locale.

Pour ce faire, ils ont créé des emplois volontaires qui comprennent un paiement nominal de 20 € pour 20 heures de travail.

merkel-2

Mais tous les habitants mâles du local pour réfugiés qui avaient initialement accepté de participer à des activités bénévoles ont stoppé court après avoir découvert qu’il y avait un salaire minimum de 8,50 € en Allemagne.

Les hommes étaient récupérés et le transport leur était offert ainsi que les logements où de la nourriture leur a également été donnée, puis ils étaient par la suite ramenés chez eux.

Le maire Poehler a dit: « Ils ont par la suite insisté sur le fait qu’ils étaient les invités de Merkel et que les invités ne doivent pas travailler. »

« En outre, ils maintenaient l’opinion qu’ils devaient être payés en accord avec le salaire minimum de 8,50 € en Allemagne, et qu’ils devaient être payés par la ville de Waldenburg. »

Malgré les tentatives de médiation, les demandeurs d’asile ont refusé de retourner au travail.

Le maire Poehler a ajouté: « Lors d’une réunion spécialement convoquée avec un interprète, les autorités ont expliqué à nouveau les règles. »

« Malheureusement, aucun accord n’a pu aboutir sur le maintien de la mesure. »

Depuis cette affaire, les sept emplois proposés ont disparus.

Le maire a parlé afin de mettre en évidence la question de la crise des demandeurs d’asile en Allemagne.

merkel-3

Il a dit qu’il est au courant que ses déclarations pourraient faire le jeu de ceux opposés à la migration de masse.

Cependant, après avoir reçu des dons de plusieurs communautés locales pour aider à faciliter la transition des demandeurs d’asile, il se sentait obligé de prendre la parole.

Il a ajouté: « Je le vois comme étant mon devoir de vous informer sur la situation actuelle, quand même c’est difficile et décourageant à plein de niveaux. »

La ville de Waldenburg a confirmé que les demandeurs d’asile ne travaillent toujours pas.

Cependant, la réaction des hommes n’a pas changée et la communauté est concernée par le fait que la question de l’immigration est réduite au silence par les médias allemands.

Express.co.uk


Publicité
Publié le 19 août, 2016 dans Allemagne, Immigration, La Bourse & L'Economie.

Laissez un commentaire