Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

La Chine construit sa propre version du CERN: Deux fois sa taille et 7 fois plus puissant

La Chine construit sa propre version du CERN: Deux fois sa taille et 7 fois plus puissant

cern-colisionneur

La Chine vise à construire la plus grosse et la plus grande machine jamais conçue par l’humanité, un supercolisionneur qui fera deux fois la taille du CERN dans une tentative de finalement comprendre l’univers et sa composition.

Le règne du plus puissant accélérateur de particules du monde, le LHC au Centre européen pour la recherche nucléaire (CERN) en Suisse, pourrait toucher à sa fin, et non, il ne va pas faire disparaître notre monde et créer un super trou dans notre système solaire … et rebelote.

La Chine prévoie actuellement de construire un accélérateur de particules monstrueusement massif, qui sera capable d’effectuer deux fois plus de mesures qu’au CERN. La version chinoise du CERN mesure entre 50 et 100 kilomètres et serait SEPT fois plus puissante que le LHC en Suisse.

Selon China Daily, le nouveau centre serait capable de produire des millions de bosons de Higgs, bien plus que dans l’accélérateur Européen, où la particule du boson de Higgs a été découverte en 2012.

La machine gigantesque est actuellement en phase initiale et sa construction débutera en 2021.

« Nous avons terminé le design conceptuel et organisé des rendez-vous avec plusieurs experts internationaux récemment, et le design définitif sera complété vers la fin d’année 2016, » a déclaré Wang Yifang, le directeur de l’Institut des Hautes Energies Physiques, à l’Académie Chinoise des Sciences, pour China Daily dans une interview exclusive.

L’Institut des Hautes Energies Physiques contrôle déjà le plus gros accélérateur de particules en Chine: Le Collisionneur d’Électrons de Pékin et le Détecteur de Neutrino de la Baie de Daya.

Mais les scientifiques veulent plus de ‘jus’ et ont proposé une tâche encore plus ambitieuse: construire un nouvel accélérateur qui serait sept fois plus puissant que le LHC Européen.

Bien que le LHC a détecté toutes les particules prédites par le modèle Standard des particules de la physiques (la théorie qui prédit tous les composants de la matière ordinaire) il y a toujours beaucoup de choses dans l’univers qui demandent une explication.

matiere-univers-noire

En regardant le grand portrait, la matière ordinaire, qui donne naissance aux étoiles et aux galaxies, est uniquement responsable d’un petit 4,5% de la masse totale de l’univers.

23% de l’univers est constitué d’une matière invisible et très mystérieuse (la matière noire) et les 72,5% restant d’une forme d’énergie encore plus mystérieuse, l’énergie noire.

Voici pourquoi plusieurs scientifiques admettent qu’une nouvelle forme de Physique doit surgir à « l’opposé » du Modèle Standard et en vue de créer cette physique nouvelle, nous avons besoin d’une machine nettement plus puissante que ce que nous avons sur Terre à l’heure actuelle.

Le Modèle Standard de la physique des particules, par exemple, n’offre pas d’explications pour la gravité, le magnétisme, la mécanique quantique, qui représentent chacun l’une des quatre forces fondamentales de la nature.

En outre, le modèle ne dit rien à propos des observations astronomiques qui ont démontré l’existence de la matière noire, qui n’émet aucune radiation (donc nous ne pouvons pas la voir) et qui interagit avec le reste de l’univers majoritairement grâce à la gravité.

Le modèle n’explique pas pourquoi la matière l’a emporté sur l’antimatière au commencement de l’univers, et pour rendre les choses encore plus compliquées, la petite masse de boson de Higgs suggèrent que la matière avec laquelle nos corps sont composés, est fondamentalement instable.

Source: Ancient Code, le 2 août 2016


Publicité

Laissez un commentaire