Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Les nouveaux tests ADN des crânes allongés de Paracas pourraient « changer l’histoire »

Les nouveaux tests ADN des crânes allongés de Paracas pourraient « changer l’histoire »

Des nouveaux tests ADN sur les crânes bizarres allongés de Paracas vieux de 2000 ans, dont la rumeur courait qu’ils appartenaient à une race d’anciens extraterrestres, posent plus de questions qu’ils n’offrent de réponses quant à leur véritable origine.

paracas-1

Les crânes, exhumés au Pérou, ont créé des vagues de buzz en 2014 suite à des tests génétiques préliminaires d’un généticien qui stipulait que les résultats étaient incompréhensibles.

Il a découvert que l’ADN mitochondrial présentait « des mutations inconnues jamais trouvées dans n’importe quel être humain, primate et animal connus jusqu’à maintenant. »

Une deuxième batterie de tests ADN avaient été lancés peu de temps après les résultats controversés, et il s’avère que ces tests posent plus de problèmes qu’ils n’offrent de réponses quant aux véritables propriétaires des crânes.

L’élongation crânienne est une technique ancestrale retrouvée dans toutes les régions du monde où les parents mutilent volontairement le crâne mou de leurs enfants pour les allonger à l’aide de lianes et de bouts de bois.

Elle est accomplie par la compression du crâne avec deux morceaux de bois attachés avec un bout de tissu ou des végétaux.

Mais la caractéristique si particulière des crânes de Paracas – à un tel point qu’ils ont tourmenté les conspirationnistes pendant plusieurs années – est que la masse crânienne des hommes de Paracas était supérieure à celle des crânes allongés artificiellement. En réalité les crânes n’ont pas été modifiés. Les théoriciens du complot ont ainsi élaboré l’hypothèse qu’ils seraient les enfants hybrides d’une expérience scientifique menée par les petits Gris sur Terre, une race extraterrestre maléfique selon certains, neutre selon d’autres.

Les nouveaux tests ADN, cependant, n’ont pas seulement contribué à booster la théorie des anciens astronautes mais incitent quiconque à se demander comment l’Amérique du Sud a-t-elle été peuplée?

paracas-2

Des échantillons ont été prélevés à partir des cheveux et d’os broyés après les avoir extraits à l’aide d’une petite foreuse qui a creusé loin dans plusieurs des crânes de Paracas.

Ces échantillons ont par la suite été envoyés à trois laboratoires au Canada et deux aux USA, pour être testés.

Les généticiens ont analysé les échantillons en croyant qu’ils appartenaient à une vieille momie, afin d’éviter qu’ils n’aient des préjugés et que cela ne fausse l’expérience.

Les crânes ont apparemment une origine Européenne et Orientale. Qui a donc été le premier homme à avoir voyagé depuis l’Eurasie en Amérique, 2000 à 3000 ans avant JC?

« Les archéologues stipulent que les crânes de Paracas, la position de l’os occipital est complètement différente de celle d’un être humain lambda, elle est aussi beaucoup plus petite, ce qui confirme bien l’idée que les crânes n ont pas été allongés artificiellement mais que leur disposition était bien génétique. »
– Auteur et chercheur LA Marzulli.

paracas-3

Le désert de Paracas se situe dans la province de Pisco sur la côte sud du Pérou.

Plus de 300 de ces crânes incroyables ont été exhumés par l’archéologue Julio Tello en 1928 dans une fosse commune perdue et isolée.

Mais un mystère demeure quant à la forme des crânes de Paracas.

Une déformation crânienne provoque un changement de la forme du crâne, et dans la plupart des cas ne détruisent pas d’autres caractéristiques.

Cependant, les crânes de Paracas possèdent cette caractéristique étrange d’être les plus longs crânes jamais trouvés dans l’histoire de l’humanité.

paracas-4

« Un os occipital normal serait plus proche de la mâchoire. »

Il a dit qu’un archéologue a écrit un pamphlet en rapport avec son étude de la position de l’os occipital.

LA Marzuli a ajouté: « L’archéologue a déclaré que dans les crânes de Paracas, la position de l’os occipital est vraiment totalement différente. C’est donc génétique, ça ne peut pas résulter d’une déformation volontaire crânienne. »

M. Marzulli a déclaré que quelques uns des crânes de Paracas avaient des pommettes très prononcées, différentes orbites et qu’aucun tissu ni os ne liait les deux os pariétaux du crâne.

Une maladie connue existe sous le nom de craniosténose, qui se traduit par la fusion irréversible des deux os pariétaux, cependant, M. Marzulli a dit qu’il n’y a aucune preuve de cette maladie dans les crânes Paracas.

Il s’est arrêté en suggérant que les crânes étaient d’origine extraterrestre, mais le mystère de savoir exactement d’où ils viennent continuera très probablement pendant un long moment.

Source: Express.co.uk

Publié le 13 août, 2016 dans Archéologie, Génétique, OVNIs & Extra-Terrestres, Science.

Publicité

Laissez un commentaire