Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Game Over pour Clinton ! Wikileaks expose les connexions stupéfiantes d’Hillary avec l’Etat Islamique

Game Over pour Clinton ! Wikileaks expose les connexions stupéfiantes d’Hillary avec l’Etat Islamique

clinton-2

Washington – Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, a affirmé lors de la Convention nationale démocrate (DNC) : « Nous avons plus d’informations liées à la campagne d’Hillary Clinton. »

En restant fidèle à sa parole, WikiLeaks, à l’aide d’un simple tweet, a largué une autre bombe sur la campagne de Clinton. La nouvelle est si violente qu’elle est totalement ignorée des médias traditionnels.

La dernière révélation de Wikileaks révèle qu’Hillary Clinton a été la directrice du géant industriel français Lafarge (où elle a reçu plus de 100,000 dollars), qui a récemment été exposé comme étant le parrain secret de l’État islamique en matière de profits.

wikileaks

Ces dernières révélations exposent la relation profonde entre Hillary Clinton et Lafarge; une société qui a contribué au financement de l’Etat Islamique. L’information a été divulguée une semaine après une déclaration faite par le fondateur de Wikileaks Julian Assange, à l’occasion d’une interview avec Democracy Now, que Clinton est impliquée dans un réseau terroriste.

« Les e-mails piratés contiennent des informations sur Hillary qui arme les djihadistes », a déclaré Assange.

Selon un rapport d’enquête dans The Canary par le journaliste Nafeez Ahmed :

Des documents obtenus par plusieurs enquêtes journalistiques révèlent que Lafarge a payé des impôts au groupe terroriste pour exploiter son usine de ciment en Syrie, et a même acheté de l’huile à ISIS pendant des années…

Lafarge a également des liens étroits avec la candidate démocrate à la présidentielle, Hillary Clinton. En plus d’être un donatrice régulière à la Fondation Clinton, Clinton elle-même a été l’administratrice de Lafarge au début des années 1990, et s’occupait des travaux juridiques de l’entreprises dans les années 1980. Au cours de sa connexion à Lafarge, l’entreprise a été impliquée dans l’aménagement d’un réseau d’exportations secrètes d’armes soutenues par la CIA à Saddam Hussein.

Parmi ses premiers bienfaiteurs on retrouve l’ancienne première dame et pleine d’espoir pour la présidentielle actuelle, Hillary Clinton. De 1990 à 1992, Clinton a siégé au conseil d’administration de Lafarge. Sous son mandat, une filiale en Ohio de Lafarge a été attrapée en train de brûler des déchets dangereux pour alimenter les cimenteries. Clinton a défendu la décision à l’époque.

Puis juste avant son mari, Bill Clinton, qui a été élu président en 1992, Lafarge a été condamné à payer une amende de 1,8 million de dollars à l’Environmental Protection Agency (EPA) pour ces violations de pollution. Hillary Clinton avait quitté le conseil d’administration de Lafarge au printemps, suite à la victoire du parti démocrate alors dirigé par son mari. Un an plus tard, sous la présidence de Bill Clinton, l’amende de Lafarge à été réduite d’au moins 600 000 dollars. »

Ce type de contreparties s’avère être une habitude dans l’ensemble de l’appareil politique aux États-Unis. Cependant, c’est devenu une spécialité des Clinton, la Fondation/Département d’État Clinton connait des arrangements politiques, que nous avons mis en évidence dans un article récent.

Le rapport d’enquête de The Canary continue de révéler la nature néfaste de la connexion Clinton/Lafarge :

À la fin des années 1980, selon un rapport d’enquête archivé dans American Spectator, Hillary Clinton a été connectée à Lafarge lorsque l’entreprise a été impliquée dans la facilitation de l’appui de la CIA pour le programme d’armes secrètes de Saddam Hussein.

Le rapport d’American Spectator de novembre 1996, cite des sources confirmant qu’Hillary Clinton a fait un travail juridique pour Lafarge à la fin des années 1980 avant de devenir directrice. Le rapport a également affirmé que la filiale américaine de Lafarge :

« Fournie des services clés pour le réseau d’exportation d’armes secrètes qui a fourni Saddam Hussein. Pour éviter l’exposition de cette ligne d’alimentation secrète, et des dommages collatéraux pour Hillary Clinton, qui a rejoint le conseil Lafarge en 1990, le pipeline d’armes a été fermé… le ministère de la Justice a dit d’enterrer l’enquête… Mais des chercheurs d’autres agences gouvernementales américaines qui ont travaillé sur le cas disent qu’ils ont été « secoués » à chaque fois qu’ils s’approchaient trop près de l’exposition de la participation directe de la communauté du renseignement dans le régime d’exportation d’armes. »

Lafarge reste proche de Clinton jusqu’à ce jour. En 2013, le vice-président exécutif des opérations de Lafarge, Eric Olson, était un « participant important » à la réunion annuelle de la Clinton Global Initiative.

L’entreprise fait régulièrement des dons à la Fondation Clinton. Elle déjà offert plus de 100,000 dollars et était inscrite sur sa liste des donateurs annuels pour 2015. Lafarge est aussi inscrit de nouveau en tant que donateur pour la Fondation Clinton pour le premier trimestre de 2016.

La sombre réalité de ces connexions avec Clinton devrait agiter de très sérieux drapeaux rouges, et doivent être mises en lumière pour que le public américain sache ce qu’il en est.

Source: The Free Thought Project, traduction par Anguille Sous Roche, corrigé par le webmaster, le 5 août 2016


Laissez un commentaire