Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

10 choses que vous ne saviez pas sur les Ovnis

10 choses que vous ne saviez pas sur les Ovnis

ovni-1

La journée mondiale des OVNI se tient ce samedi 2 juillet. L’oc­ca­sion de revenir sur les incroyables rumeurs et les vraies allégations autour de ces objets volants non identifiés, qui alimentent décidément tous les fantasmes.

Entre 5 et 10% des gens ont déjà vu un OVNI

150 millions de personnes auraient déjà aperçu un OVNI depuis 1947, d’après le site spécialisé UFO evidence. En France, 4 millions de personnes auraient été témoins d’appa­ri­tions d’ovnis. Selon un sondage de 2015, 54% des Américains pensent que les extraterrestres existent, et 30% sont même persua­dés qu’ils ont déjà contacté la Terre mais que leur gouver­ne­ment le leur a caché.

L’Alberta possède le seul site d’atter­ris­sage d’OVNI au monde

Si les extraterrestres veulent débarquer sur terre, ils disposent d’un endroit parfait pour faire atter­rir leur soucoupe volante : la ville de Saint Paul, au Canada. Cons­truite en 1967, elle a été décla­rée « zone inter­na­tio­nale » par la muni­ci­pa­lité et elle est deve­nue une véri­table attrac­tion touris­tique… mais n’a encore attiré aucun petit homme vert.

ovni-2

La première appa­ri­tion offi­cielle d’OVNI date de 1947

C’est un pilote améri­cain, Kenneth Arnold, qui raconte avoir observé neuf objets en forme de galets plats, très brillants et très rapides à bord de son avion privé. La presse parle alors de « soucoupes volantes » (« flying saucers »), un terme qui restera défi­ni­ti­ve­ment asso­cié aux ovnis. Cette première appa­ri­tion déclen­chera une vague de témoi­gnages et des contro­verses scien­ti­fiques inter­mi­nables, mais aussi le début d’enquêtes secrètes du FBI et de l’US Air Force.

La plupart des OVNI sont en fait des lanternes thaï­lan­daises

90% des objets volants non iden­ti­fiés s’avèrent être des phéno­mènes parfai­te­ment concrets. Dans l’ordre, les « appa­ri­tions » s’avèrent être des lanternes thaï (33% des cas), des phéno­mènes célestes (étoiles filantes, météo­ri­tes… ­ 15%), des ballons (9%), des avions (8%), mais aussi des oiseaux, des guir­landes de Noël, ou le bête reflet du plafon­nier sur la vitre de la voitu­re… Certains ont même confondu des essaims d’abeilles avec des soucoupes volantes.

Les obser­va­tions d’OVNI fluc­tuent en fonc­tion des programmes télé

En juin 2015, le nombre de signa­le­ments a subi­te­ment doublé aux Etats­U­nis. Une période qui coïn­ci­dait à la diffu­sion des deux derniers épisodes de la série « Hangar1 : the UFO Files », qui revient sur cas non éluci­dés d’OVNI. Des pics de signa­le­ments ont égale­ment été enre­gis­trés la première année de la diffu­sion de X-Files, en 1993, lors du carton au cinéma de Inde­pen­dance Day et Mars Attacks en 1996. En France, le Geipan témoigne « d’un effet très net des émis­sions sur les extra­ter­restres, en parti­cu­lier de la chaîne 23. »

Les OVNI sont un thème de campagne élec­to­rale aux Etats­U­nis

La candi­date démo­crate Hillary Clin­ton a promis d’enquê­ter sur les OVNI si elle accé­dait à la Maison­B­lanche. « Les extra­­­ter­restres nous ont peut­être déjà rendu visite. Il n’y a aucun moyen de le savoir », a­t­elle même déclaré au quoti­dien local Conway Daily Sun en décembre 2015. Une passion fami­liale, puisque son mari Bill Clin­ton avait avoué s’être plongé dans les rapports secrets sur le fameuse base mili­taire de Roswell et la zone 51 à son arri­vée à la Maison Blanche. Le couple est large­ment influencé par John Podesta, un fan des petits hommes verts qui multi­plie les décla­ra­tions ambi­guës à ce sujet.

La moitié des obser­va­tions d’OVNI entre 1950 et 1960 sont dues à un avion secret améri­cain

En pleine guerre froide, les Etats­-Unis avaient mis au point un avion espion pour prendre des photos aériennes sans être repéré par les radars enne­mis. Sauf que le Lock­heed U­2, qui volait à une alti­tude deux fois plus élevée qu’un avion clas­sique, réflé­chis­sait les rayons du soleil de jour comme de nuit, formant un halo lumi­neux à l’ori­gine de centaines d’ob­ser­va­tions réper­to­riées comme OVNI. La CIA a enfin dévoilé la super­che­rie en 2015.

La France est l’un des seuls pays à traquer offi­ciel­le­ment les OVNI

Le gouver­ne­ment améri­cain a cessé d’enquê­ter sur les ovnis en 1969 avec la clôture du projet « Blue Book », tandis que la Gran­de­B­re­tagne a fermé son UFO Desk en 2009. Mais l’Hexa­gone est l’un des trois seuls pays, avec le Chili et le Pérou, à finan­cer un orga­nisme public spécia­lisé : le Groupe d’études et d’infor­ma­tion sur les phéno­mènes aéro­spa­tiaux non iden­ti­fiés (Geipan). Placé sous l’égide du Centre natio­nal d’études spatiales (Cnes), il a été créé en 1977 et siège à Toulouse.

La proba­bi­lité que les extra­ter­restres n’existent pas est de 0,0000000000000000000001

Cela fait une chance sur 10 milliards de billions, soit un 1 suivi de 22 zéros. Autre­ment dit il est quasi certain qu’une autre espèce intel­li­gente nous attend quelque part dans l’uni­vers. Ce chiffre a été calculé par des cher­cheurs améri­cains à partir du nombre de planètes poten­tiel­le­ment habi­tables (4×10 rapport à notre galaxie. Par compa­rai­son, vous avez une change sur 116 millions de gagner à l’Euro millions.

Le syndi­cat des hôtesses de la Lufthansa s’écrit OVNI en alle­mand

Ce n’est pas une blague : le syndi­cat des hôtesses et stewards de la compa­gnie aérienne alle­mande s’ap­pelle UFO (Unabhän­gige Flug­be­glei­ter Orga­ni­sa­tion), dont l’acro­nyme signi­fie aussi OVNI en alle­mand (unbe­kanntes Flugobjekt). Chez Air France, le syndi­cat du person­nel commer­cial est le SNPNC. C’est un peu moins drôle.

Source: VSD.fr

Publié le 2 juillet, 2016 dans Espace, OVNIs & Extra-Terrestres, Science.

Publicité

Laissez un commentaire

*