Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Orlando : le tueur était « 100% gay », affirme une source au FBI

Orlando : le tueur était « 100% gay », affirme une source au FBI

Un ancien amant présumé d’Omar Mateen affirme que le djihadiste a commis son crime par vengeance, rapporte la chaîne de TV Univision le 21 juin.

orlando-tueur-homo

C’est un témoignage pris au sérieux par les autorités américaines. Même si les informations n’ont pas encore été corroborées, la piste du portrait du tueur djihadiste Omar Mateen, qui a fait 49 morts dans la boîte de nuit gay le « Pulse » à Orlando en Floride (États-Unis) le 12 juin dernier avance pas à pas.

Le 21 juin, la chaîne latino-américaine Univision révèle les propos recueillis par le FBI, au cours de trois entretiens, de la part d’un amant présumé d’Omar Mateen, rencontré sur l’application de rencontres gay « Grindr », et qui aurait été en contact « 15 ou 20 fois » avec Mateen, durant les deux derniers mois de 2015.

Selon ce témoin, le tueur djihadiste était « 100% gay », son mariage n’étant qu’un camouflet pour dissimuler son homosexualité, notamment à son père, musulman radical pour qui « les personnes gays sont le diable et doivent mourir », affirme le jeune « latino » entendu par le FBI.

Et il ajoute que M. Mateen « adorait les Latinos gays et bronzés mais il se sentait rejeté. Au club Pulse, il avait l’impression d’être utilisé ».

L’amant présumé du meurtrier de masse indique par ailleurs que le tueur aurait agi par « vengeance », après avoir eu des relations sexuelles avec deux Portoricains, dont un séropositif : « Je lui ai demandé ce qu’il allait faire. Il m’a répondu : ‘Je vais les faire payer pour ce qu’ils m’ont fait », relate le témoin aux autorités américaines.

Parmi les derniers éléments qui ont émergé sur l’homme qui s’est revendiqué de l’État islamique, on savait déjà qu’Omar Mateen, le meurtrier qui a tiré dans la foule du club ce soir-là pour être ensuite abattu par les forces de l’ordre, travaillait pour un employeur financé en partie par le contre-terrorisme.

On savait également que le tueur, selon plusieurs témoignages d’habitués du « Pulse », fréquentait régulièrement le club gay, et utilisait une application de rencontres homosexuelles.

Atlantico


Publié le 23 juin, 2016 dans Etats-Unis, Homosexualité & Lobby Gay, Terrorisme.

Laissez un commentaire