Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Un co-fondateur de Google mise sur les voitures volantes

Un co-fondateur de Google mise sur les voitures volantes

voiture-volante

Pendant que Google et sa maison mère Alphabet travaillent sur les voitures sans chauffeur, le co-fondateur du géant internet américain, Larry Page, mise personnellement sur les « voitures volantes », affirme jeudi l’agence Bloomberg.

Il a investi à titre personnel plus de 100 millions de dollars dans Zee.Aero, écrit Bloomberg en citant des personnes proches de cette entreprise créée en 2010, et soutient aussi financièrement une autre startup qui a commencé ses opérations l’an dernier, Kitty Hawk.

Même si elles travaillent sur des designs un peu différents, ces deux startups ont pour points communs de travailler sur des projets de voiture volante et d’être installées pas très loin du siège de Google à Mountain View.

Zee.Aero, qui compterait désormais quelque 150 salariés, indique sur son site internet qu’elle est « en train de développer une nouvelle forme de transport révolutionnaire », disant travailler « à l’intersection de l’aérodynamique, de la production avancée, et de la propulsion électrique ».

Larry Page a tenté de garder secret son engagement financier dans Zee.Aero, où les salariés faisaient référence à lui en l’appelant « GUS », un jeu de sur « Guy UpStairs » (le type d’au-dessus en français): il aurait en effet un temps eu un appartement au-dessus des bureaux de la startup.

Source


Publicité
Publié le 11 juin, 2016 dans Société & Culture, Technologie.

Laissez un commentaire