Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Attentats de Bruxelles : Khalid El-Bakraoui, le logisticien des attentats de Paris avait été arrêté et relâché

Attentats de Bruxelles : Khalid El-Bakraoui, le logisticien des attentats de Paris avait été arrêté et relâché

Khalid El-Bakraoui, qui s’est fait sauter dans le métro de Bruxelles en mars dernier, était dans le viseur de la police belge. Placé en garde à vue quelques semaines avant les attaques de Paris, rien n’avait été retenu contre lui, faute de preuves.

khalid

Ce sont des révélations qui risquent d’embarraser la police belge. Selon des informations de l’AFP et du Parisien, Khalid El-Bakraoui, le kamikaze du métro de Bruxelles, avait été interpellé juste avant les attentats du 13 novembre à Paris, dont il a été l’un des logisticiens, avant d’être relâché par la police belge.

L’affaire remonte à l’été 2015. Deux hommes sont repérés après avoir acheté quatorze chargeurs vides de kalachnikov dans une armurerie d’une ville wallonne. Filatures, écoutes… Rapidement, l’enquête s’intéresse à Khalid El-Bakraoui, 26 ans, un braqueur en liberté conditionnelle depuis janvier 2014, en contact téléphonique «quasi quotidien» avec l’un des suspects, explique à l’AFP une source proche de l’enquête, confirmant une information du Parisien.

Le Belge est alors interpellé et son appartement perquisitionné. Un brouilleur et un détecteur d’ondes, qui sert à repérer les appareils placés sur écoute, sont retrouvés à son domicile tandis que l’exploitation de son ordinateur révèle de nombreux chants et vidéos à la gloire du djihad, selon cette même source. Par ailleurs, les écoutes téléphoniques mettent en lumière de mystérieux échanges entre El-Bakraoui et l’un des suspects où il est question de «lot» et de chats «avec des longs poils», «de races spéciales». Un code, pour les enquêteurs, visant à dissimuler un trafic d’armes. Placé en garde à vue le 21 octobre 2015, El-Bakraoui nie en bloc, assurant n’avoir «rien à voir dans l’achat de ces chargeurs» de kalachnikov, avoir voulu vendre «un lot d’électroménager» et se débarrasser d’un chat car sa femme est enceinte. La section antiterroriste de la police fédérale est alertée. Mais faute de preuves, les enquêteurs le relâchent. (…)

Source


Publié le 6 juin, 2016 dans Belgique, Justice & Forces de l'ordre, Terrorisme.

Laissez un commentaire