Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

UE : un plan secret d’armée européenne révélé avant le vote du Brexit

UE : un plan secret d’armée européenne révélé avant le vote du Brexit

ue-armee

L’Union européenne planifie la création d’une armée commune sous commandement centralisé, dans le cadre d’une « coopération de défense structurée permanente » : c’est ce que révèle une note diplomatique « fuitée » à quelques semaines du vote britannique sur le Brexit… La publication du projet semble avoir été délibérément remise au lendemain du vote au Royaume-Uni. Toutes informations le concernant ont jusqu’à présent été gardées dans une salle confidentielle, accessible seulement à un petit nombre d’hommes politiques de l’UE et de responsables de commissions de sécurité, contraints de laisser tout appareil électronique à l’extérieur. Qui a décidé de passer outre ? L’histoire ne le dit pas, mais le plan secret ne l’est plus.

Un « individu » a ainsi réussi à prendre des notes et à les communiquer au Times, journal réputé sérieux. Frederica Mogherini, chef de la politique étrangère de l’UE, aurait préparé les plans depuis sept ans. Le début des discussions publiques à leur sujet serait programmé une semaine après le référendum britannique.

Une armée européenne planifiée dans le secret

Ces plans révèlent la volonté de mettre en place un moyen de contrôle puissant sur la capacité opérationnelle de l’OTAN et une intrusion dans les souverainetés nationales, et ce à l’approche du vote sur le Brexit. On comprend que les eurofédéralistes aient voulu passer l’affaire sous silence.

Le Royaume-Uni a déjà opposé son veto à des propositions similaires en 2011, et David Cameron et le ministère britannique de la Défense continuent de nier qu’une armée européenne soit possible. « Nous voyons à présent un nouveau mensonge de l’UE révélé. L’UE veut une armée pour l’UE », a déclaré Nigel Farage, leader de UKIP, à la radio LBC ce matin. Malgré les fuites, le porte-parole de Mme Mogherini a continué à nier la réalité du projet.

« Quand j’ai parlé de l’émergence d’une armée européenne avant les élections générales, Nick Clegg a parlé d’un fantasme dangereux. Là, il ne s’agit plus de fantasme », a noté Farage sur Twitter. Selon le document, l’UE devrait créer de nouvelles structures de défense utilisant les mécanismes du traité de Lisbonne de 2009, qui seraient basées sur le modèle des services diplomatiques européens à Bruxelles. Un accord englobant neuf Etats outrepasserait le veto britannique et d’éventuels opposants.

A quelques semaines du Brexit, la révélation d’un plan d’armée de l’UE donne raison à Farage

La France et l’Allemagne soutiennent depuis longtemps l’idée d’une armée pour l’UE. Un document en ce sens provenant du parlement allemand a également fait l’objet d’une fuite il y a un mois. Il existe d’ailleurs déjà une flotte militaire européenne, l’EUNAVFOR.

Pour Lord Guthrie de Craigiebank, ancien chef du personnel de la Défense britannique, et qui soutient le vote pour rester dans l’UE, « il est stupide de chercher à dupliquer l’OTAN. Nous devons dépenser de l’argent pour la Défense, pas pour la bureaucratie ». C’est passer à côté de l’essentiel : la remise du pouvoir militaire souverain entre les mains d’une institution supranationale… Pour Liam Fox, ex-ministre de la Défense et pro-Brexit, ces plans « affaibliraient l’OTAN et mineraient notre sécurité dans le but de nourrir le rêve européen… Le Brexit est notre dernière chance de cesser d’être entraîné vers une force militaire européenne permanente.»

Source: Réinformation.tv, le 1er juin 2016


Publicité

Laissez un commentaire