Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

L’Espagne a «trahi ses alliés de l’OTAN» en accueillant des navires de guerre russes

L’Espagne a «trahi ses alliés de l’OTAN» en accueillant des navires de guerre russes

russie

Les troupes otaniennes peuvent atterrir ou accoster partout et n’importe quand, mais la marine russe ne peut faire escale dans la mer Méditerranée sans faire de vagues, explique la journaliste Danielle Ryan, dénonçant l’hypocrisie de l’OTAN.

L’Espagne serait en difficulté. Elle a été critiquée pour avoir «trahi ses alliés de l’OTAN» en permettant aux navires de la marine russe de se ravitailler dans ses territoires en Afrique du Nord. En réalité, tout cela n’est qu’un énorme tissu d’hypocrisie.

Depuis 2011, l’Espagne a ulcéré l’OTAN en permettant à 57 navires de guerre, sous-marins et autres navires russes de se ravitailler à son enclave nord-africaine de Ceuta, selon un rapport publié dans The Times. Cette question a été mise sous le feu des projecteurs au Congrès américain avec la proposition, par le député républicain Joe Pitts, d’un amendement au National Defense Authorization Act qui obligerait les autorités militaires à «rapporter sur les pays de l’OTAN qui permettent aux navires de guerre russes de se mettre à quai dans leurs ports».

De tous les traîtres de l’OTAN, l’Espagne est «le pire»

Pitts n’est pas du tout content. Les actions de l’Espagne «ébranlent la solidarité de l’OTAN» contre la Russie, tandis que les gouvernements «à travers le monde» devraient «isoler la marine russe, et pas l’accueillir», écrit-il. En fait, poursuit-il, l’OTAN devrait avoir une «stratégie cohérente» pour nier à la Russie l’accès aux ports jamais pris par les glaces».

Les exceptionnalistes américains craignent que le «désengagement» des États-Unis en Méditerranée n’ait donné une occasion à la Russie, qui maintient en Méditerranée une base stratégiquement cruciale au port de Tartous, en Syrie.

(…)

Lire la suite sur Russia Today


Publié le 2 juin, 2016 dans Europe & UE, OTAN, Russie.

Laissez un commentaire