Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Attentats du 13 novembre : des parents de victimes à Hollande : «Vous leur avez amené la mort»

Attentats du 13 novembre : des parents de victimes à Hollande : «Vous leur avez amené la mort»

hollande-barbu

Des parents qui ont perdu leurs deux enfants lors des attaques terroristes du 13 novembre ont adressé une lettre au président de la République la semaine dernière. Ils fustigent la prise en charge des frais d’avocats des terroristes présumés par la collectivité.

La colère. Comment survivre après la mort d’un enfant? Pire, de ses deux enfants? La colère est nécessaire, nous dit Aristote. «On ne triomphe de rien sans elle, si elle ne remplit l’âme, si elle n’échauffe le cœur ; elle doit donc nous servir, non comme chef, mais comme soldat».

Forts de ce combat, les parents de deux enfants assassinés le 13 novembre ont adressé une lettre au président de la République dont Le Figaro a eu copie. À François Hollande, ils expliquent que si leurs enfants ont perdu la vie, c’est par la faute de ses «amis djihadistes». Par conséquent, ils refusent désormais de payer leurs impôts «qui serviront à défendre les assassins de nos enfants par l’intermédiaire des fonds de garanties alloués à leurs avocats, et à les entretenir ainsi que tous les individus de cette espèce sur le sol Français, notre patrie!». Ils ont donc prévenu leur centre des impôts et placé les fonds sur un compte bloqué.

«Vous leur avez amené la mort»

Ces parents, qui ne souhaitent pas apparaître publiquement, déplorent en effet «des criminels entretenus, qui n’auraient jamais dû être libres et tuer en pleine rue en toute opportunité». Enfin, selon eux, leurs enfants «sont morts en victime en raison de votre laxisme et ingérence», écrivent-ils à François Hollande.

In fine, c’est le rétablissement de la peine de mort qui est demandé en creux dans cette missive. Et cette volonté de revenir sur la loi votée en 1981 est partagée par les parents d’une autre victime française d’attentat perpétré à l’étranger. De même que par ce père de deux enfants qui a perdu sa femme au Bataclan.

La lettre ouverte se termine avec la «honte» d’être dirigés par François Hollande. «Nos enfants avaient voté pour vous nous leur avions dit… cet homme vous amènera le mal! Nous ne croyons pas si bien dire! Vous leur avez amené la mort», peut-on enfin lire.

Le Figaro


Publié le 24 mai, 2016 dans France, François Hollande, Société & Culture, Terrorisme.

Laissez un commentaire