Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Des scientifiques créent des embryons animaux-humains

Des scientifiques créent des embryons animaux-humains

humain-animal

via Conscience du Peuple,

Une poignée de scientifiques à travers les Etats-Unis tentent de faire quelque chose que certaines personnes trouvent inquiétante: faire des embryons en partie humaine, en partie animale. Les chercheurs espèrent que ces embryons, appelés chimères, pourraient éventuellement aider à sauver des vies.

Il s’agit d’utiliser des embryons chimériques pour créer de meilleurs modèles animaux pour étudier comment les maladies humaines se produisent et comment elles progressent.

L’espoir le plus audacieux est de créer des animaux de ferme qui ont des organes humains qui pourront être transplantés dans des patients en phase terminale.

Mais certains scientifiques et bioéthiciens craignent que la création de ces embryons inter-espèces ne franchisse une ligne éthique, morale.

Les expériences sont si sensibles que les National Institutes of Health ont imposé un moratoire sur leur financement et les fonctionnaires explorent les questions éthiques qu’elles soulèvent.

Néanmoins, un petit nombre de chercheurs poursuivent le travail avec un financement alternatif [privé]. Ils espèrent que les résultats sauront persuader le NIH de lever le moratoire.

« Nous ne cherchons pas à faire une chimère juste parce que nous voulons voir une sorte de créature monstrueuse» , dit Pablo Ross , biologiste de la reproduction à l’Université de Californie. «Nous faisons cela dans un but biomédical. »

Le NIH devrait bientôt annoncer comment il entend gérer les demandes de financement.

Lire la suite (en anglais)

Publié le 23 mai, 2016 dans Génétique, Science.

Commentaires (4)

 

  1. farkas dit :

    quelle horreur ! !

  2. Lestchoff dit :

    C’est épouvantable , mais on arrive à se dire qu’heureusement il y a une fin à tout. Nos vies, celle de la Terre et de l’Univers car quand on voit ce que l’humain est capable de faire, on sait qu’il n’a pas de limite parce que sont développement intellectuel le rend très souvent avide et sans compassion.

  3. M. Faye Jr dit :

    Science sans conscience n’est que ruine de l’âme . Rabelais

  4. Grangeon dit :

    Quelle honte
    Ou est le respect de l’animal et de l’homme dans tout ça ?
    Des qu’ils en auront besoin ils abattront ces créatures comme de simples objets de consommation

    Comme l’on fait actuellement pour le bétail. Faire naître pour les tuer.

    Aucun respect de l’animal

    Avec tout ce que l’on leur doit.
    On a porté leurs fourrures, on les a exploité , on les massacre, on les mangent , on leur fait porter de lourdes charges et cela depuis toujours.

    L’on se doit vraiment de leur montrer dignité et respect

Laissez un commentaire