Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le très inquiétant rapport secret de Nestlé sur les ressources mondiales en eau douce

Le très inquiétant rapport secret de Nestlé sur les ressources mondiales en eau douce

Un rapport secret datant de 2009 et que Wikileaks s’est procuré révèle une situation alarmante concernant les prévisions de dirigeants de Nestlé à propos des ressources mondiales en eau. Avec une image simple, si le monde entier consommait la nourriture selon le standard américain, ces ressources auraient été épuisées en l’an 2000.

« Tour d’horizon avec Nestlé: oubliez la crise financière mondiale, le monde est à court d’eau douce« , tel est le nom de ce rapport daté de 2009 et resté secret jusqu’à ce que Wikileaks mette la main dessus, et qu’il soit publié par Reveal, le site de l’ONG Center for Investigative Reporting. Dans ce rapport, les dirigeants du géant de l’agroalimentaire Nestlé informent les officiels Américains d’une « trajectoire catastrophique » empruntée par la planète, avec notamment en cause la consommation excessive de viande par les Américains, et désormais d’autres pays qui lui emboîtent le pas.

eau-enfant

Une production mondiale de viande bien trop importante, cette production étant l’une des premières sources de consommation de l’eau et de son gaspillage, quand on sait notamment qu’il faut 5 000 litres d’eau pour produire environ 1 kg de viande. La consommation de viande est déjà très importante en Europe et aux États-Unis, et la demande de bœuf, de poulet et de porc connaît désormais une forte augmentation dans des pays comme la Chine ou l’Inde.

Ainsi, selon ce rapport, une pénurie d’eau douce est inévitable, et surtout très proche en terme de temps. « Nestlé pense qu’un tiers de la population mondiale va être affectée par une pénurie d’eau douce d’ici 2025, la situation devenant plus grave par la suite et potentiellement catastrophique d’ici 2050« . Les aquifères souterrains se vident à vitesse grand V dans les grandes régions du monde, un problème qui sera « plus sévère au Moyen-Orient, dans le nord de l’Inde, le nord de la Chine et l’ouest des États-Unis« .

À moins d’adopter un régime alimentaire bien moins riche en viande et à grande échelle, l’eau douce va très rapidement manquer, jusqu’à ne plus être disponible. « Le régime actuel américain est de 3.600 calories par jour, avec une consommation de viande substantielle. Si le monde entier était passé à ce standard, les ressources mondiales en eau douce auraient été épuisées à un niveau de population de 6 milliards de personnes, ce que le monde a atteint en l’an 2000. » Un problème grave quand on sait que de nombreux pays suivent désormais ce modèle, sans compter l’augmentation de la population mondiale, qui pourrait atteindre 9 ou 10 milliards en 2050.

Puisqu’il est clair que « les régimes actuels à base de viande des pays développés et les modes d’utilisation de l’eau n’apportent pas un plan pour l’avenir de la planète » comme l’annonce le rapport, Nestlé pourrait vouloir créer une combinaison de quatre stratégies pour éviter une crise : la création d’un marché virtuel de l’eau, la suppression des subventions pour les biocarburants, l’adoption de plus d’OGM pour cultiver des plantes résistantes au manque d’eau, et la libéralisation du commerce agricole mondial.

Pourquoi est-ce la première fois que vous entendez cela de la plus grande entreprise alimentaire du monde ?

Tout simplement parce que ces stratégies sont « controversées« , et que la multinationale veut rester discrète. « Sensible à son image publique, Nestlé a gardé profil bas pour discuter des solutions et essayer de ne pas prêcher. […] L’entreprise évite scrupuleusement la confrontation et les polémiques, préférant influencer son public discrètement, par exemple« .

SciencePost


Publicité

Laissez un commentaire