Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Daesh finance sa guerre en vendant du Cannabis en France et ailleurs ?

Daesh finance sa guerre en vendant du Cannabis en France et ailleurs ?

daech-cannabis

En France, des pains de cannabis portant le sceau de Daesh sont désormais en circulation. Plusieurs d’entre eux ont été retrouvés dans l’ouest de la France et en région parisienne.

A Nantes et dans les Yvelines, des policiers ont découvert des pains de haschich portant l’inscription de l’organisation terroriste.

Le 9 avril, lors d’un contrôle routier, des policiers ont pour la première fois mis la main sur un de ces lots dans les Yvelines. Quatre individus interpellés étaient en possession d’une centaine de grammes de résine de cannabis portant le nom de l’organisation terroriste. Cette inscription pourrait aussi bien relever d’une opération marketing osée d’un groupe de trafiquants, que d’une réelle mainmise de l’organisation terroriste sur cette production.

Depuis cette découverte des services de police, d’autres exemplaires marqués du nom de Daesh ont été trouvés en Bretagne, démontrant qu’il s’agissait d’un réseau organisé pouvant agir sur tout le territoire français. Le prix de ces lots de 100 grammes serait de l’ordre de 450 euros. Mais la police reste prudente quant à l’implication de l’organisation terroriste dans ce trafic.

La police estime qu’il est difficile d’écouler une marchandise portant ce type de nom. En particulier car cela risquerait d’attirer l’attention des autorités beaucoup plus rapidement que tout autre produit, mettant inutilement le réseau de trafiquants en danger. L’amateurisme des trafiquants est même relevé par certains car il semblerait que le revendeurs soient réticents à acquérir et écouler cette «marque» de cannabis.

Source: Russia Today, le 1er mai 2016


Publicité
Publié le 2 mai, 2016 dans Califat Islamique, Cannabis, France, Islam.

Laissez un commentaire