Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

L’Union Européenne a toujours été un projet de la CIA

L’Union Européenne a toujours été un projet de la CIA

brexit-usa

Pas étonnant que Washington s’oppose au Brexit. L’Union européenne est un projet soutenu par les États-Unis depuis ses origines, selon des documents du Département d’État qu’a pu consulter un journaliste du Daily Telegraph.

L’opposition active de Washington à l’éventuelle sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne n’est en rien étonnante, car ce sont précisément les services spéciaux américains qui sont à l’origine de ce grand projet européen, lit-on sous la plume du journaliste du Daily Telegraph, Ambrose Evans-Pritchard.

Des documents déclassifiés par le Département d’État américain montrent clairement que les services spéciaux US ont secrètement financé l’intégration européenne pendant des décennies, souligne l’auteur de l’article. Plus encore, les autorités américaines ont déployé des efforts considérables afin de pousser le Royaume dans l’Union.

L’un de ces documents, daté de 26 juillet 1950, évoque une campagne visant à promouvoir un parlement européen à part entière. Ce document a été signé par le général américain William J.Donovan qui, à l’époque, a dirigé l’OSS (Office of Strategic Services), peu après remplacé par la CIA (Central Intelligence Agency, Agence centrale de renseignement).

D’après la même source, la CIA a utilisé certains pères fondateurs de l’Union européens comme agents. L’organisation les a activement empêchés de rechercher de nouvelles sources de financement pour qu’ils ne puissent pas mettre fin à leur dépendance vis-à-vis de Washington.
Selon le journaliste du Daily Telegraph, une telle politique « n’est en rien malveillante ».

« Les États-Unis ont fait preuve de clairvoyance dans le contexte de la guerre froide. Leur reconstruction politique de l’Europe a été un grand succès », estime le journaliste.

Depuis lors, les États-Unis se sont servis de l’UE comme point d’appui pour leurs intérêts en Europe. La stratégie politique US en France, en Italie, en Allemagne et en Scandinavie s’inscrit dans la logique américaine: ils sont convaincus que l’Union européenne est un instrument de l’influence anglo-saxonne.

On ne peut pas dire que les relations entre les États-Unis et l’UE soient sans nuage. Cependant, selon l’auteur du Telegraph les États-Unis doivent soutenir l’Europe qui est actuellement la cible de trois menaces, à savoir les djihadistes, la Russie et la Chine.

Fait curieux, le journaliste prône le maintien de la participation de son pays à l’UE se référant à une menace russe croissante.

Auparavant, le président américain Barack Obama, lors de sa visite à Londres, a essayé de persuader les Britanniques de voter pour le maintien au sein de l’UE. Le chef d’Etat américain a prévenu que le Royaume-Uni régresserait en termes de commerce avec les USA s’il quittait l’Union européenne.

Source

Publié le 1 mai, 2016 dans Etats-Unis, Europe & UE, Grande-Bretagne, Politique & Loi.

Publicité

Laissez un commentaire

*