Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Imam Saoudien : « Une femme peut aller au paradis, tant qu’elle est accompagnée par un homme »

Imam Saoudien : « Une femme peut aller au paradis, tant qu’elle est accompagnée par un homme »

imam-saoud-1

Le Royaume Conservateur d’Arabie Saoudite s’ouvre lentement mais surement au rôle des femmes dans la société et pour la première fois dans l’histoire du pays, un chef religieux important a déclaré que les femmes pouvaient être acceptées au paradis.

Dans un sermon prononcé à la mosquée du Prophète à Médine vendredi dernier, l’Imam progressiste le Cheikh Salah Al-Budair a déclaré que les femmes pouvaient être admises au paradis, tant qu’elles sont accompagnés par des «parents mahram» (des parents masculins, qui ne conviennent pas pour le mariage selon la loi islamique).

« Je sais que je vais choquer beaucoup de gens en disant ça, mais je pense que les femmes peuvent effectivement être admises au paradis d’Allah, » a déclaré l’Imam. « Le Prophète a dit ‘qu’aucune femme ne peut voyager sans un Mahram’. Voyager au ciel est le plus grand des voyages de toute l’existence des bons musulmans. Je ne crois pas que le Prophète voulait dire que ce voyage était une exception. Je pense qu’une femme peut entrer au paradis, aussi longtemps qu’elle est accompagnée d’un homme de sa famille. Ceci dit et bien entendu, cela implique qu’au moins un membre masculin de sa famille soit admis au paradis lui-même… »

Cette déclaration surprenante est en rupture complète avec la politique traditionnelle du pays, qui stipule que la femme ne peut jamais être admise au paradis, en toutes circonstances.

imam-saoud-2

Le Cheikh Salah Al-Budair a réitéré sa position d’hier, lors d’un panel de discussion sur le rôle des femmes dans la société islamique. Il a déclaré qu’il était convaincu que «plusieurs femmes musulmanes qui étaient de bonnes mères et de bonnes épouses », ont déjà été admises au paradis.

Un groupe d’érudits conservateurs et de chefs religieux à travers toute l’Arabie Saoudite, supervisé par le ministère des Affaires islamiques du pays, ont signé une déclaration condamnant le sermon de l’imam comme étant un blasphème, et réaffirmant que « seuls les hommes sont dignes d’aller paradis ».

« Il est de notre responsabilité de répandre la vraie parole de Dieu, et toutes les personnes irresponsables comme le Cheikh al-Budair ternissent l’image de l’islam et ses paroles sont contraires aux enseignements du Coran et du Hadith. » Affirme la déclaration. « Les femmes sont coupables par nature et, par conséquent, ne peuvent pas être admises dans le royaume de Dieu. Bien sûr, elles doivent tout de même vivre une vie pieuse pour aider leurs fils et leurs maris à aller au paradis. »

Les savants ont dit que beaucoup de groupes déviants et d’individus au cours des siècles ont été responsables de la diffusion de ces fausses croyances, qui ne font pas partie de l’enseignement de l’Islam. Ils ont conseillé à tous les musulmans de se « tenir à l’écart de tous les rituels et les croyances qui ne sont pas islamiques. »

imam-saoud-3

Le Ministre des Affaires Islamiques, des Waqfs, de l’Appel et de l’Orientation, le Cheikh Saleh al-Sheikh a déclaré au journal à al-Watan que le Cheikh Al-Budair pourra toujours être un prédicateur, mais qu’il sera désormais étroitement surveillé.

Le simple fait que l’Imam progressiste n’a pas été arrêté, suggère qu’un certain nombre des membres influents de la famille royale sont peut-être secrètement venus lui porter secours.

Les rumeurs ont déjà commencé à se répandre, relayées par les médias saoudiens, que la princesse Fahda bint Falah bin Sultan, deuxième épouse et mère du prince héritier Mohammed, aurait usé de ses pouvoirs pour empêcher l’arrestation de l’imam.

La controverse a suscité des réactions de la part de divers groupes de la région, y compris Al-Qaïda dans la péninsule arabique, qui a promis de tuer l’Imam s’il ne ne s’excuse pas sur le champ.

Le Cheikh Salah Al-Budair devrait prêcher de nouveau à la mosquée du Prophète vendredi prochain, et son sermon promet de beaucoup attirer l’attention des médias et des autorités religieuses.

Source: WNDR, le 13 avril 2016


Publicité
Publié le 14 avril, 2016 dans Arabie Saoudite, Islam, Religions & Mythologies.

Laissez un commentaire