Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Une femme en burka interpellée en train de brûler une bible et elle n’est même pas condamnée !

Une femme en burka interpellée en train de brûler une bible et elle n’est même pas condamnée !

burqa-bible

Elle n’aura qu’une amende à payer… Mercredi, à 17 h 30, des policiers sont intervenus sur une scène, qui interpelle.

Quai de la Râpée (XIIe), face à la péniche la Barge, ils ont découvert une femme, de dos, face à la Seine, toute vêtue de noir, entièrement voilée, en train de brûler un livre.

Les policiers se rapprochent « discrètement ». « Vu le contexte actuel de menaces terroristes », ils décident de « maîtriser » et « menotter » la femme. Après une palpation de sécurité pour vérifier si elle n’était pas armée — vérification qui s’est avérée négative — les policiers retirent la burka afin de pouvoir établir son identité. La femme, âgée de 34 ans, domiciliée à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) est porteuse d’une photocopie de son passeport français. Les policiers éteignent le feu qui se consume le livre et découvert qu’il s’agit d’une Bible. Interrogée sur son geste, la femme répond qu’elle se sent « persécutée ». « On s’est demandé si c’était une personne dérangée », relativise une source policière. Ramenée au commissariat, le parquet ordonne de conduire la femme à l’hôpital de Hôtel-Dieu afin de la soumettre à un examen de comportement. Un internement à l’IPPP (infirmerie de la préfecture de police) étant un moment envisagé. Au final, la femme est jugée saine d’esprit. Elle est verbalisée pour port du voile mais le parquet n’a pas retenu d’infraction pour l’incendie et la dégradation.

Le Parisien


Publicité
Publié le 25 mars, 2016 dans Christianisme, France, Islam, Société & Culture.

Commentaires (4)

 

  1. tch dit :

    Mais oui Nicolas et tu diras a Cazeneuve que c est la balle qui tue et non pas celui qui tire……

  2. Pazoozoo dit :

    Et pour un blanc autochtone qui brûle un coran, c’est combien???

  3. Alex dit :

    tout cela montre bien que la France n’est plus un pays de droit
    le respect et l autorité de vagues légendes…….
    après cela que devrons nous endurer?…..ne pas faire d amalgames d’accord mais alors a ce moment là que ceux qui se disent français respectent leur terre d adoption
    il ne faut pas s étonner que le FN monte dans les sondages
    et c’est pas leur nouvelle campagne anti racisme avec tout les chanteurs sortis d’une autre époque que l’on va éteindre l’incendie grandissant……..

  4. Nicolas dit :

    Manuel Valls annonce un l’instant qu’il s’agit de l’acte d’une déséquilibrée dont l’acte n’a « naturellement rien à voir avec l’islam » qui est comme chacun sait une « religion d’amour et d’ouverture. D’ailleurs, les premières victimes de cette bible brûlée sont les musulmans eux-mêmes ». Ne tombons pas dans d’odieux amalgames. Bernard Cazeneuve fait d’ailleurs remarquer que « c’est l’ALLUMETTE qui a enflammé le livre sus-mentionné, en aucun cas la personne elle-même ». ;-)

Laissez un commentaire