Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

NKM dénonce l’instrumentalisation des Français musulmans

NKM dénonce l’instrumentalisation des Français musulmans

Nathalie Kosciusko-Morizet, NKM, se lance dans la bataille pour les primaires à droite avec une voix et des idées différentes. Nathalie Kosciusko-Morizet, NKM, se lance dans la bataille pour les primaires à droite et présente des propositions concernant l’islam de France.

C’est sans doute sur ce point que l’ancienne ministre tranche avec le courant majoritaire des Républicains, incarné par Nicolas Sarkozy, Laurent Wauquiez, Éric Ciotti ou encore la voix plus radicale de Nadine Morano.

Elle dénonce les récupérations par symbole de la gauche et les petits dérapages contrôlés de la droite à l’approche des élections. Tout ce cinéma contribue, selon elle, à laisser hors du champ politique les Français de culture musulmane alors même qu’ils sont souvent au centre des débats.

nkm

Dans son livre, « Nous avons changé de monde » (Albin Michel), elle aborde de front le modèle de l’intégration en France. Elle estime que le débat agité au sein de sa famille politique sur le retour du droit du sol élude la réalité du problème : « L’existence, au sein même de la société française, de poches, minoritaires, mais endurcies, de jeunes Français qui rejettent la France, sa culture, sa société, ses valeurs et se construisent – ou se détruisent – contre elle. » Elle prône comme Sarkozy un modèle d’assimilation, mais en lui donnant une définition différente.

«L’assimilation n’est pas l’oubli, le déracinement, écrit-elle. Il est le choix conscient de rejoindre une communauté nationale qui primera toute autre communauté. Primer n’est pas effacer. (…) L’assimilation, c’est être français d’abord.» Avec évidemment le respect des valeurs républicaines, dont l’égalité entre les femmes et les hommes.

À ceux qui dans sa famille politique brandissent à longueur de discours les « racines chrétiennes » de la France, Nathalie Kosciusko-Morizet rappelle le sens du message chrétien : l’espérance, la générosité, et non « une religion rétractée sur sa communauté ou sur son passé». «Le catholicisme est tourné vers l’avenir, et c’est comme cela qu’il aura aussi un avenir», écrit-elle. […]

Le Point via FDS


Publicité
Publié le 10 mars, 2016 dans France, Islam, Politique & Loi, Sarkozy.

Laissez un commentaire