Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

« L’islamophobie, un repli identitaire passéiste qui permet de ne pas anticiper une nouvelle identité française »

« L’islamophobie, un repli identitaire passéiste qui permet de ne pas anticiper une nouvelle identité française »

« L’islamophobie, un repli identitaire passéiste qui permet de ne pas anticiper une nouvelle identité française »

« L’islamophobie, un repli identitaire passéiste qui permet de ne pas anticiper une nouvelle identité française »

Du point de vue étymologique, le terme d’islamophobie se compose en un préfixe « islam » qui désigne la religion musulmane et en un suffixe d’origine grecque « phobie » qui peut autant signifier peur ou aversion. La phobie est un vocable essentiellement utilisé en sciences psychiques pour qualifier généralement une névrose mais concernant les phobies sociales, elle est entendue par extension comme « aversion très vive, irraisonnée ou peur instinctive ».

Comme la judéophobie, l’homophobie ou d’autres phobies, la peur et l’aversion sont problématiques parce qu’elles nuisent aux relations humaines et au vivre-ensemble de manière sereine […].

Le droit à l’islamophobie participe d’une idéologie du choc des civilisations et d’une construction d’un problème qui voudrait en cacher d’autres.

L’islamophobie fabrique alors un récit collectif régressif qui voudrait fédérer les français autour de valeurs identitaires communes réduites à l’ethnie européenne, le christianisme sécularisé et l’athéisme.

islam-invasion

Elle exclut ceux de tradition musulmane volontairement pour une lecture facile, mais surtout rassurante qui aiderait à identifier les supposés causes ou coupables d’un déclin occidental et d’un monde postmoderne en pleine transformation.

[…]

Les oppositions ou les freins à la reconnaissance de l’islamophobie tant dans le terme que dans les actes sont improductives et clivent davantage la société française. Elles sont donc irresponsables et dangereuses pour la paix sociale. Il y a lieu d’avoir une nouvelle vision des choses, des réalités du monde. Le retour du fait religieux non anticipé par les Lumières pour le remarquer, non spécifique à l’Islam d’ailleurs doit être pris en considération et il est nécessaire de comprendre ce qu’est le pluralisme religieux et politique, héritier de la pensée libérale et moderne. La nouvelle question à se poser, c’est quel système politique démocratique peut permettre l’expression paisible des pluralismes dans un esprit de tolérance des différences et d’œcuménisme autour des valeurs des droits de l’homme et de la nature ?

Oumma


Publicité
Publié le 22 février, 2016 dans France, Islam, Société & Culture.

Commentaires (1)

 

  1. Marc T dit :

    Merci, je me suis bien défoulé sur leur site !

Laissez un commentaire