Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La Russie pourrait recourir à des armes atomiques pour s’opposer à l’invasion saoudienne en Syrie

La Russie pourrait recourir à des armes atomiques pour s’opposer à l’invasion saoudienne en Syrie

poutine-nucleaire

par Réseau International,

Le Premier ministre Medvedev annonce la guerre mondiale si des troupes US et arabes envahissent la Syrie … tout d’abord en anéantissant la Turquie. Ce n’est difficile à comprendre pour personne.

À la demande des USA, tandis que Turcs et Saoudiens s’avancent au plus près pour envoyer des forces sur le terrain en Syrie, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a prévenu que l’escalade du conflit pourrait déclencher la guerre mondiale.

Lors d’une interview avec le journal allemand Handelsblatt, Medvedev a averti des conséquences désastreuses si les USA et leurs alliés abandonnent les pourparlers de paix sur la Syrie pour déployer des forces terrestres.

Poudrière : Les Turcs planifient des manœuvres militaires avec les Saoudiens

« Toute opération au sol, en règle générale, conduit à des guerres permanentes, » a-t-il dit. « Voyez ce qui se passe en Afghanistan et dans un certain nombre d’autres pays. Je ne parle même pas de la malheureuse Libye. »

« Les Étasuniens doivent envisager – à la fois le président étasunien et nos partenaires arabes – si oui ou non ils veulent une guerre permanente. »

Tous les partis devraient plutôt se concentrer sur la mise en œuvre des pourparlers de paix.

« Nous devons faire que chacun s’asseye à la table de négociation, et nous pouvons le faire en utilisant, entre autres, les mesures sévères introduites par la Russie, les Étasuniens, et même, avec toutes les réserves, les Turcs, au lieu de commencer encore une autre guerre dans le monde. »

« Équilibre de la terreur » : Expansion agressive de l’intérieur de l’OTAN sur les frontières de la Russie

Toute implication directe d’acteurs étrangers au nom de l’opposition syrienne ne fera qu’aggraver la violence.

« Nous pouvons avoir des opinions divergentes sur certains dirigeants politiques, mais ce n’est pas une raison suffisante pour lancer une intervention ou attiser des troubles à l’intérieur. »

Moscou insiste depuis longtemps sur la nécessité d’aider le gouvernement légitime du Président Bachar el-Assad à combattre le terrorisme. Travaillant aux côtés de l’armée arabe syrienne, les frappes aériennes russes ont eu un impact sévère sur Daesh, aussi connu sous le nom de EI, État islamique.

« … Nous devons nous asseoir à la même table, mais nos partenaires évitent cela, » a dit Medvedev. « C’est qu’il y a eu des réunions, des conversations et des contacts téléphoniques occasionnels entre nos militaires. Mais dans cette situation, nous devons créer une alliance de grande envergure pour combattre ce mal. »

L’UE devrait « construire des ponts » entre les communautés religieuses parmi l’afflux de réfugiés

Le Premier ministre a aussi critiqué la gestion par l’Europe de la crise des migrants. Le continent est confronté à un risque accru d’attentat terroriste à cause de la décision d’ouvrir les frontières, et cela ne fait que souligner la nécessité d’une coopération internationale contre le terrorisme.

Il a dit : « Certains de ces gens – et il n’y a pas juste quelques individus bizarres ou vauriens complets, mais des centaines, voire des milliers – entrent en Europe comme des bombes à retardement potentielles, et ils accompliront leur mission comme des robots quand on le leur dira. »

« Nous ne cherchons ni à dominer le monde ni à lui imposer nos lois, même si nous sommes accusés régulièrement d’avoir pareilles ambitions » a-t-il ajouté. « Ce n’est pas comme cela. Étant des gens pragmatiques, nous savons bien que nul ne peut endosser la responsabilité du monde entier, pas même les États-Unis d’Amérique. »

Veterans Today

Traduction Petrus Lombard pour Réseau International, le 13 février 2016


Publié le 14 février, 2016 dans Arabie Saoudite.

Commentaires (2)

 

  1. Paul dit :

    Je confirme, il faut éviter de répéter bêtement de infos erronées car les plus crédules peuvent s’y attacher.

  2. Bernard Desrosiers dit :

    A titre d’information le journaliste qui a diffusé cette information a notablement mal traduit la langue russe pour créer une fausse rumeur la traduction russe étant non conforme aux commentaire du représentant russe … il est plus que sage de bien cité les bonnes sources et les bon propos

Laissez un commentaire