Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Accusé de trolling, le ministère de l’Intérieur se retrouve bloqué par… Wikipédia

Accusé de trolling, le ministère de l’Intérieur se retrouve bloqué par… Wikipédia

Les fonctionnaires du ministère de l’Intérieur, ces trolls. Le Canard enchaîné révèle ce 12 janvier que l’adresse IP du ministère, ce numéro d’identification qui permet aux ordinateurs d’accéder à internet et qui les relie à un même réseau informatique, a été bloquée par Wikipédia pour une période d’un an ! Motif : « attitude non collaborative », « passage en force » ou encore « foutage de gueule ». Bigre mais qu’ont-ils fait ?!

trolling

C’est simple, certains fonctionnaires de la place Beauvau ont l’habitude de s’acharner à modifier des pages Wikipédia sans motif valable et à prendre le site participatif pour un lieu de discussions, voire de bastons par écrit. Ils en ont tant abusé que tout ordinateur relié au réseau du ministère et tentant de modifier la moindre virgule sur une page Wikipédia en sera dorénavant empêché, et ce pour un an. Le 9 décembre, raconte le Canard, le ministère a carrément fait l’objet d’un signalement pour « vandalisme répété ». En août, un ordinateur du ministère a effacé une partie de la fiche de présentation de Wikipédia avant d’écrire « sale batar » sur une autre page. Oups.

(…) Marianne


Publicité
Publié le 13 janvier, 2016 dans France, François Hollande, Internet, Politique & Loi.

Laissez un commentaire