Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Est-ce que ces crânes étranges seraient une preuve ADN « non-humaine » que des extraterrestres sont sur Terre?

Est-ce que ces crânes étranges seraient une preuve ADN « non-humaine » que des extraterrestres sont sur Terre?

Plusieurs allégations affirmeraient que des crânes allongés étranges exhumés d’un complexe de chambres funéraires auraient des origines extraterrestres.

par Jon Austin,

paracas-3

Les crânes de Paracas vieux de 3000 années ont été longtemps perçus par les chasseurs d’ovnis comme la preuve que les extraterrestres ont rendu visite à notre planète et cela il y a bien longtemps. Ces êtres possèdent un front énorme.

Ils ont été découverts dans le désert de Paracas, sur la côte sud du Pérou, par l’archéologue amérindien Julio Tello en 1928.

Il a découvert plus de 300 restes squelettiques très spéciaux dans une fosse commune gigantesque.

Les scientifiques disent qu’ils représentent un cas extrême d’élongation du crâne, une pratique visant à déformer la forme du crâne et qui appartient à des cultures ancestrales. Les crânes d’enfants étaient allongés à l’aide d’une corde et de deux bouts de bois.

Mais les conspirationnistes adeptes d’ufologie ont une différente explication.

Ils déclarent que les crânes de Paracas ont été allongés d’une façon qui est impossible à accomplir pour les humains.

Ils ont fait les éloges des résultats des tests d’ADN allégués sur les crânes qui ont montré qu’ils ne provenaient pas d’une espèce homo-sapiens, car plusieurs autres cas d’élongations du crâne n’ont pas affecté le poids, la taille et le volume crânien comme on le constate dans les crânes Paracas.

Bien que, au delà du fait qu’ils sont précis, les tests n’ont pas confirmé qu’ils ne provenaient pas d’un de nos ancêtres les plus jeunes.

paracas-2

Cependant, plusieurs personnes qui croient aux ovnis ont fait la connexion qu’ils ont une origine extraterrestre.

D’après un rapport du site internet Conspiracy Club, les résultats des tests ADN sont remarquables.

Elle affirme: « Qu’une analyse ADN récente effectuée sur ces crânes a présenté des résultats incroyables qui pourraient remettre en cause notre point de vue actuel de l’évolution de l’humanité. »

« Du fait que leurs crânes sont 25% plus larges et 60% plus lourds que les crânes humains lambdas, les chercheurs croient fortement qu’ils n’ont pas pu être modifiés en utilisant la technique habituelle. »

« Ils sont aussi structurellement différents et n’ont qu’un os crânien pour le lobe pariétal alors que le crâne humain en possède traditionnellement deux. »

« Ces différences ont approfondi le mystère vieux de dix ans autour des crânes de Paracas et les chercheurs n’ont pas été en mesure d’expliquer leurs origines. »

Brien Foerster, le directeur du Musée d’Histoire de Paracas, a envoyé des échantillons de cheveux, de peau, de dents et d’os collectés à partir de cinq crânes à des fins génétiques.

D’après M. Foerster, le laboratoire d’analyses ADN n’a pas été informé de l’origine des échantillons afin d’éviter d’obtenir des résultats orientés ou biaisés.

Il a dit que la conclusion était que « l’ADN mitochondrial (de la mère) présentait des mutations inconnues chez tous les humains, primates ou n’importe quel autre espèce animale » et « les mutations indiquent que nous avons affaire à un tout nouvel être humain complètement différent, un cousin très éloigné de l’Homo Sapiens, du Néandertalien et de l’Hominidé de Denisova ».

D’après l’un des chercheurs, « les individus de Paracas étaient fondamentalement et biologiquement si différents des humains, d’une façon telle qu’ils n’auraient jamais été capables d’avoir des enfants avec eux. »

Il a ajouté: « Je ne sais même pas où ce bipède tiendra dans l’arbre de l’évolution connu. »

Le Conspiracy Club a dit que: « Les implications de cette découverte sont phénoménales. »

« Qui étaient les mystérieux individus de Paracas? »

« Ont-ils évolué ici sur Terre et ont-ils choisi un chemin si différent qu’ils ont drastiquement changé de forme et d’allure au fil des âges? »

paracas

« Si non, d’où viennent-ils? Est-ce qu’ils ont survécu? »

« Cette avancée amène plus de questions qu’elle n’offre de réponses, mais chaque pièce du puzzle est une preuve supplémentaire qui suggère que nous ne sommes vraisemblablement pas seuls dans le cosmos ou sur Terre. »

Cependant, cette conclusion a été remise en question par les sceptiques de tous bords, qui ne sont pas convaincus par l’actualité scientifique sur la génétique qui a été relayée sur les réseaux sociaux.

Certains en ont même conclu que les découvertes faisaient parties d’un canular très élaboré.

La suspicion était de mise quand les identités des scientifiques n’ont pas été publiées.

Les enquêtes des sceptiques ont mis en valeur le fait que ceux qui se sont impliqués dans cette recherche étaient des amateurs de sujets paranormaux comme ceux du Yeti et des soi-disant extraterrestres hybrides, une espèce semi-humaine et extraterrestre qui a été cultivée.

Tandis que rien de tout cela peut ne pas affecter les amateurs de théories du complot quant aux résultats, il est clair que la preuve que des extraterrestres ont été enterrés sur Terre il y a 3000 ans n’est en aucun cas conclusive.

Source: Express.co.uk, le 31 décembre 2015

Laissez un commentaire