Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Philippot (FN) favorable à un élargissement de la déchéance de nationalité

Philippot (FN) favorable à un élargissement de la déchéance de nationalité

philippot

Le vice-président du Front national, Florian Philippot, a souhaité lundi que la déchéance de nationalité pour les binationaux nés Français et condamnés pour terrorisme, si elle est adoptée par le Parlement, soit appliquée « beaucoup plus largement », notamment pour les crimes « graves ».

« Nous allons passer à l’étape n°2, c’est-à-dire faire pression pour que cette déchéance de nationalité (…) soit appliquée concrètement beaucoup plus largement », a déclaré Florian Philippot sur I-Télé.

« Je pense que tout binational qui commet un crime très grave, ou qui est impliqué avant un attentat (…) dans une entreprise jihadiste n’est pas digne d’être français », a-t-il développé.

Le vice-président du FN s’était déjà félicité mercredi de l’inclusion de la déchéance de nationalité dans le projet de réforme constitutionnelle. « On va regarder le texte, mais sur le principe on peut voter pour », a-t-il dit lundi.

Le texte de la réforme constitutionnelle, qui prévoit par ailleurs l’inscription de l’état d’urgence dans la loi fondamentale, sera présenté à l’Assemblée nationale le 3 février.

Interrogé lundi sur Europe 1, l’eurodéputé et secrétaire général du FN, Nicolas Bay, a lui appelé à « aller beaucoup plus loin que la simple déchéance ou le retrait de la nationalité française pour les délinquants et criminels pour ceux qui participent aux filières jihadistes », sans donner davantage de précisions.
La présidente du Front national, Marine Le Pen, avait souhaité en décembre 2011 que la déchéance de nationalité soit appliquée « dans les dix premières années après l’obtention de la nationalité » en cas de crime ou délit ou si on ne se soumet pas « aux grands principes » de la vie en France. Ce dernier point n’avait cependant pas été repris dans son programme pour la présidentielle 2012.

Yahoo


Publié le 29 décembre, 2015 dans Califat Islamique, Politique & Loi, Terrorisme.

Laissez un commentaire