Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

En interdisant aux entreprises de savoir qui est fiché S, l’Etat socialiste joue avec la vie des Français

En interdisant aux entreprises de savoir qui est fiché S, l’Etat socialiste joue avec la vie des Français

padamalgam

Toutes les entreprises concernées, et même les syndicats, s’accordent à reconnaître que des « radicalisés Fichés S » sont employés dans des zones jugées sensibles, aussi bien dans les aéroports de Paris et de toute la France mais également à la SNCF, à la RATP, et dans bien d’autres services publics et privés.

Ils opèrent dans des zones dangereuses pour notre sécurité.

On a constaté qu’uniquement sur la plateforme de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, 57 agents assermentés, soupçonnés de radicalisation, s’étaient vus retirer leur habilitation.

La direction d’Air France se refusait alors à tout commentaire.

Je concluais mon article : « Combien de dizaines qui ne sont pas encore soupçonnés de radicalisation (où qui savent mieux la dissimuler) sont toujours en activité dans des endroits jugés très sensibles ? »

Aujourd’hui le patron d’ADP (Aéroports de Paris), Augustin de Romanet, nous informe que 4000 casiers appartenant au personnel ont été perquisitionnés et que 70 employés en possession d’un « badge rouge » (badge qui permet l’accès aux zones interdites au public) se sont vus retirer ce bagde pour « raison de radicalisation ».

Romanet ajoute que 85.000 personnes possèdent un « badge rouge » et que depuis les attentats 100% des bagages en soute sont désormais contrôlés, contre 30% auparavant.

Malgré toutes ces confirmations il n’est toujours pas autorisé de communiquer, aux entreprises qui en font la demande, la liste des « Fichés S » afin qu’elles puissent sinon les licencier tout au moins les déplacer, les muter, vers d’autres postes.

Donc des « radicalisés » sont probablement toujours employés dans ces entreprises et peuvent circuler librement dans des zones jugées très sensibles.

Ajoutons à ce risque important, et invisible, l’information des services de renseignement qui estiment à 438 le nombre de djihadistes, de terroristes, qui se promènent actuellement en France, en toute liberté bien que surveillés, et que ce nombre est en augmentation constante, plus de 30% depuis le mois de mai 2015.
Comment ont-ils pénétré sur notre territoire ? Et en pénètrent-ils encore actuellement malgré l’état d’urgence ?

La Gauche M’a Tuer

Publié le 20 décembre, 2015 dans France, Société & Culture, Terrorisme.

Publicité

Commentaires (1)

 

  1. Nico57 dit :

    L’état n’est pas la pour nous protéger mais pour nous remplacer et faire accepter la destruction de la vraie France ce qui semble être facile vu le niveau des débiles qui souillent ce pays…Alors si ils peuvent tuer des gens au passage c’est tout bénef pour eux

Laissez un commentaire